Premiers cas autochtones de chikungunya aux Antilles : caractéristiques cliniques des personnes hospitalisées.

Description
Premiers cas autochtones de chikungunya aux Antilles : caractéristiques cliniques des personnes hospitalisées. A. Cabié 1, F. Dorléans 2, D. Courcier 1, F. Najioullah 1, J. Rosine 2, S. Abel 1, et le groupe

Please download to get full document.

View again

of 16
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Sheet Music

Publish on:

Views: 5 | Pages: 16

Extension: PDF | Download: 0

Share
Transcript
Premiers cas autochtones de chikungunya aux Antilles : caractéristiques cliniques des personnes hospitalisées. A. Cabié 1, F. Dorléans 2, D. Courcier 1, F. Najioullah 1, J. Rosine 2, S. Abel 1, et le groupe de travail sur le chikungunya 1- CHU de Martinique, 2- Cire Antilles Guyane Déclaration de liens d intérêt avec les industries de santé en rapport avec le thème de la présentation (loi du 04/03/2002) : Intervenant : Cabié André Titre : Premiers cas autochtones de chikungunya aux Antilles : caractéristiques cliniques des personnes hospitalisées Consultant ou membre d un conseil scientifique L orateur ne souhaite pas répondre OUI NON Conférencier ou auteur/rédacteur rémunéré d articles ou documents OUI NON Prise en charge de frais de voyage, d hébergement ou d inscription à des congrès ou autres manifestations OUI NON Investigateur principal d une recherche ou d une étude clinique OUI NON Introduction Leparc-Goffart I, Nougairede A, Cassadou S, Prat C, de Lamballerie X. Chikungunya in the Americas. Lancet. 2014;383(9916):514. Evolution de l épidémie de chikungunya aux Antilles françaises (06/14) Cas suspects consultant un médecin (estimation hebdomadaire) Saint-Martin (max 350 cas/sem) Saint Barthélemy (max 80 cas/sem) Martinique (max 2600 cas/sem) Guadeloupe (max 5000 cas/sem) Le point épidémio. Cire Antilles Guyane. 5 juin 2014 Objectif Caractéristiques cliniques des cas de chikungunya hospitalisés Sévérité? Formes émergentes? Groupes à risques? Méthodes Surveillance hospitalière active Hospitalisation 24h au CHU de Martinique Entre le 16/12/13 et le 30/03/14 Cas confirmés (RT-PCR) ou probables (IgM+) de chikungunya Classement des cas Formes communes Fièvre, atteinte articulaire/tendineuse, myalgies, céphalées, éruption, nausées/vomissements, diarrhée, douleurs abdominales Formes non communes, non sévères Formes sévères (défaillance viscérale) Formes néonatales, sévères ou non Courbes épidémiques Sexe et âge Sexe Effectif Incidence pour Ha Homme 134 7,4 Femme 109 5,1 Total 243 6,2 Age (ans) Effectif Incidence pour Ha ,0 1 à ,1 5 à ,3 15 à ,5 45 à ,4 60 à , ,9 Types de manifestations Effectif Proportion Communes ,0 Non communes 63 26,0 Sévères 29 12,0 Néonatales sévères 1 - Caractéristiques selon le type de manifestation Sexe Communes n= 150 Non communes n=63 Sévères n=29 Total n=242 Femmes n (%) 77 (51,3) 21 (36,5) 9 (31) 109 (45,0) Comorbidités n (%) 58 (38,7) 35 (55,6) 24 (82,8) 117 (48,2) Délai depuis le début des symptômes Médiane [Q1-Q3] jours 2 [2-3] 2[1-3] 3[1-5] 2[2-3] Durée d hospitalisation Médiane [Q1-Q3] jours 3 [2-5] 4 [3-8] 10 [6-14] 3 [2-7] Motifs d hospitalisation Effectif Proportion Impotence ,0 Décompensation 21 8,8 Age 18 7,6 Divers 18 7,6 Comorbidités 16 6,7 Convulsions 16 6,7 Grossesse 9 3,8 Confusion 8 3,4 Malaise 6 2,5 Manifestations non communes Manifestations Non communes n=63 Sévères n=29 Total n=92 Hyperalgies 13 (21) 3 (10) 16 (17) Neurologiques Encéphalopathie Convulsions Autres Cardiovasculaires Sans atcd Avec atcd Autres 23 (37) (8) (35) (38) (36) (17) Dermatologiques 7 (11) 11 (38) 16 (17) Pulmonaires Pneumopathie Embolie pulm. 6 (10) (10) (10) 6 1 Hépatiques 0 5 (17) 5 (5,2) Rénales 11 (17) 15 (52) 26 (28) Décompensations 9 (14) 14 (48) 23 (25) Manifestations non communes selon l âge Hyperalgie 30 Décomp Neuro Rénal 5 0 Cardio 5 ans 75 ans Hépato Dermato Pneumo Formes sévères 29 cas (12%) Deux décès H, 89 ans, comorbidités H, 67 ans, état de mal épileptique Chik néonatal Un cas sévère Chik mère: J-1 Rénale Cardiovasculaire Cérébrale Respiratoire Hépatique Autres Chik enfant: J Commentaires Hospitalisation pour chikungunya Nourrissons et plus de 75 ans Impotence fonctionnelle Formes non communes, sévères ou non Plus fréquentes chez les plus de 75 ans Atteinte neurologiques, rénales et décompensations de pathologie sous jacente Transmission néonatale Groupe de travail sur le chikungunya Maladies infectieuses Abel S Cabié A Hochedez P Le Bris C Ronin V Rozé B Troudart R Pédiatrie Elana G Flechelles O Hatchuel Y Gynéco-obstétrique Voluménie JL Gériatrie Fanon JL Médecine interne Arfi S Deligny C Delord JM Guitteaud K Numeric P Rhumatologie Brunier L Debandt M Dehlinger V Jean-Baptiste G Urgences Brouste Y Kaidomar S Moravie V Réanimation Fergé JL Mehdaoui H Perreau C Resiére D Valentino R Samu / centre 15 Villain-Coquet L Cardiologie Inamo J Neurologie Olindo S Rééducation René-Corail P Dermatologie Quist D Santé Publique Courcier D Laboratoire de Virologie Césaire R Fagour L Najioullah F Laboratoire d Immunologie Dueymes M Service d Imagerie Duvaufferrier R Centre de ressource biologique de la Martinique (CerBiM) Belrose G Komla-Soukha I Cellule de l InVS en région (Cire) Antilles Guyane Blateau A Daudens E Dorléans F Ledrans M Rosine J
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks