Prédestinés ou libres de choix ? Un examen biblique des thèses calvinistes.

Description
Après un résumé historique de la doctrine de la prédestination, le pasteur Bozzi prend un à un les 5 points du Calvinisme et les examine à la lumière des Ecritures.

Please download to get full document.

View again

of 47
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Documents

Publish on:

Views: 0 | Pages: 47

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
    Prédestinés Ou libres de choix ? U  N EXAMEN BIBLIQUE DES THESES CALVINISTES   PAR LE P ASTEUR E MMANUEL B OZZI  P RO!ESSEUR L #I$T$B$P$ %   I NSTITUT T &'OLO(I)UE B APTISTE *E P ARIS + ,   R UE A N*R' ( I*E -./,.   P ARIS   www.itbp.fr J UILLET 2011  E. Bozzi Évaluation du Calvinisme 1 I NTRODUCTION   Cette question essentielle résume à elle seule le problème moral que pose la théologie calviniste. Dieu est-il bon et miséricordieux s’il prédestine des millions d’âmes à l’enfer, comme l’enseigne le Calvinisme ? Ses appels universels au salut sont-ils hypocrites si Dieu a déjà choisi qui Il sauverait ? Cette étude a pour srcine mes propres expériences et réflexions sur les enseignements calvinistes. Ma réflexion est née d'une confrontation avec des frères qui prétendaient enseigner la seule véritable doctrine de la grâce. J'ai vu des églises en Amérique se diviser sur cette question et je vois ce mouvement atteindre la France. Au début de ma conversion, j’ai appris à me définir comme « calviniste », c’est-à-dire opposé à la vision arminienne du salut (salut qui dépend des œuvres et de la persévérance de l’homme). En étudiant de près la Parole de Dieu puis le système calviniste, je ne me définis plus ainsi. Il est apparu aux Etats-Unis une résurgence du calvinisme avec un habit plus moderne (avec même des charismatiques et des partisans de l’église émergente). Ce néo-calvinisme a sûrement pour srcine les excès de certaines églises évangéliques qui ont placé l'homme et ses méthodes au-dessus de Dieu et Ses méthodes. Les techniques de marketing, la manipulation, la glorification de certains évangélistes-guérisseurs, les fausses conversions sans repentance, ont conduit certains théologiens et pasteurs à dénoncer une corruption de l'Evangile et un abandon du Dieu souverain de la Bible. Ce mouvement, comme la Réforme elle-même, est une réaction à l’Evangélicalisme moderne, un retour à une certaine tradition protectrice. Malheureusement, au lieu de ramener les chrétiens aux Saintes Ecritures directement, ces théologiens et pasteurs ont fait appel aux Réformateurs, Calvin en tête, et aux Pères de l'Eglise, Augustin en tête, pour retrouver l'orthodoxie perdue. Les auteurs calvinistes les plus influents, jusqu’en France, sont John Piper (un Baptiste américain), Arthur W. Pink, R.C. Sproul et John McArthur, pour les américains. Edgar Andrews est un auteur anglais qui milite pour le calvinisme, en même temps que pour le créationnisme. En France, la maison d’édition Europresse traduit et diffuse les auteurs calvinistes. Les Baptistes sont particulièrement visés à travers l’influence de Piper ou d’Albert Mohler, Président du Séminaire Théologique des Baptistes du Sud, un calviniste convaincu. John Piper R.C. Sproul A. Mohler Arthur W. Pink J. McArthur Le but de cette étude n’est pas de jeter des accusations sur les frères calvinistes, ni d’ajouter du combustible à une querelle stérile de clochers entre calvinistes et non-calvinistes, généralement taxés d’arminiens même s'ils ne suivent pas les cinq points de l'Arminianisme. Non, mon but est de voir, à travers la Parole de Dieu, ce qui est incorrect ou exagéré dans le système calviniste, et de retrouver l’interprétation simple des Ecritures et de la révélation de notre grand Dieu. “Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ”, avertit Paul (2 Corinthiens 11:3). Avec les systèmes théologiques élaborés par des hommes, fussent-ils aussi éminents que Jean Calvin, nous sommes en danger de nous égarer et tentés de tordre les Ecritures pour qu’elles “collent” à notre interprétation.  E. Bozzi Évaluation du Calvinisme 2 Je citerai pour exemple John McArthur, souvent traduit en français, qui, dans son commentaire de la Première Epitre de Jean, au v.2 du chap. 2 nous explique ceci : « v.2 ‘Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.’ Pour être fidèle à la vérité révélée dans l’Ecriture, l’expression ‘monde entier’ doit être comprise au sens général du terme comme désignant l’humanité sur toute la terre, mais pas nécessairement chaque être humain. » (John McArthur 1-3 Jean ; Editions Impact, Québec, 2008, p.73). Chacun appréciera la casuistique employée par ce frère qui se veut si fidèle à la Bible, pour ne pas contredire sa croyance en l’expiation limitée de Christ aux seuls élus. Je souhaite également, à travers l’étude de nombreux versets sur le salut (dans l’Evaluation biblique des cinq points du Calvinisme), clarifier certaines notions, afin qu’on ne mélange pas prédestination et élection, ou prédestination et prescience. Remettre la souveraineté de Dieu à l'honneur est une bonne chose; mais je pousse un cri d’alarme pour que les pasteurs et les chrétiens qui veulent rester fidèles à Dieu ne tombent pas dans ce néo-calvinisme, attractif par son intellectualisme, où la souveraineté de Dieu est poussée au détriment du reste. Adopter ce néo-calvinisme, c'est entrer dans une nouvelle conception de Dieu et de la Bible dont les implications vont très loin. Car avec la théologie réformée, suit le rejet des dispensations pour adopter la « théologie de l’Alliance », ainsi que le rejet de la renaissance d’Israël en tant que peuple élu avec un rôle à jouer à la fin des temps. La deuxième génération de ces calvinistes risque de délaisser le zèle pour l’Evangile (puisque les élus croiront de toute manière) et de vivre, non un réveil, mais un refroidissement profond qui accompagne cette philosophie. C’est avec prière et avec la Bible sous mes yeux que je me lance dans cette étude. Elle aura trois parties, la troisième étant la plus importante et la plus développée. - Tout d’abord, nous voyagerons dans le temps par un survol historique de la Doctrine de la Prédestination, afin de voir comment les chrétiens ont abordé ces questions au cours des siècles. - Ensuite, nous poserons des bases en tentant d’apporter une juste définition, fidèle aux Écritures, des termes bibliques au sujet du salut en Jésus-Christ et de la prédestination. - Enfin, nous entrerons dans une étude plus approfondie de chacun des cinq points du Calvinisme, en examinant de près la plupart des versets utilisés pour les justifier.  E. Bozzi Évaluation du Calvinisme 3 -  SYNOPSIS -   I.   P ARTIE H ISTORIQUE   1. Bref historique de la doctrine de la prédestination (p.4) * Avant Augustin (Ier-IVe s) Élection suivant la prescience * Pélage (355-435) Le salut par l’homme * Augustin (354-430) Élection inconditionnelle * Jean Cassien (350-434) Semi-pélagien * Gottschalk (803-868) Élection inconditionnelle + rédemption particulière * Duns Scot (1265-1308) Retour au libre-arbitre * Thomas d’Aquin (1225-1274) Élection inconditionnelle * Guillaume Occam (1280-1349) Nominalisme, Grâce méritée par les œuvres * Jean Wyclif (1324-1384) Élection inconditionnelle * Martin Luther (1483-1546) Prédestination simple, accent sur la foi qui justifie   * Jean Calvin (1509-1564) Double prédestination, accent sur l’élection * Jacob Arminius (1560-1609) Élection suivant la prescience * Synode de Dordrecht (1618-19) Cinq points du Calvinisme * Confession de foi de Westminster (1646) Calviniste 5 points * La division entre Baptistes généraux et Baptistes particuliers (17 e  s.) * L'hypercalvinisme (18 e  s.) * Les œuvres de John Wesley et George Whitefield (18e s.) * Le cas de Charles Spurgeon (1834-1892) * La division des Presbytériens américains. II.   P ARTIE D OCTRINALE   2. Les calvinismes (p.15) * Supralapsarisme : élection inconditionnelle antécédente à la chute. * Infralapsarisme : élection inconditionnelle suivant la chute. * Bible : élection selon la prescience à cause de la chute. 3. Définition des termes bibliques concernant le salut (p.17) * L’Élection : la décision pré-temporelle et souveraine de Dieu par laquelle Il choisit délibérément, certains groupes ou individus pour les placer dans une relation spéciale avec lui-même, soit de responsabilité, soit de privilège. * La Prédestination : l’acte souverain de Dieu par lequel Il assure parfaitement l’adoption des croyants. * L’Adoption : l’acte souverain de Dieu par lequel Il établit Ses enfants comme héritiers de Sa gloire. 4. Évaluation biblique des 5 points du Calvinisme (p.20) * (p.21) Dépravation totale de l’homme : L’homme est-il incapable de répondre à l’Évangile ? * (p.26) Élection inconditionnelle : Dieu a-t-il choisi certains pour le salut et d’autres pour la perdition ? * (p.33) Rédemption particulière : Christ ne s’est-il sacrifié que pour les élus ? * (p.36) Appel efficace : Les élus seront-ils irrésistiblement amenés à la conversion ? * (p.40) Persévérance des saints : Les élus persévéreront-ils jusqu’à la fin ? C ONCLUSION ( P .42) * La souveraineté de Dieu et le libre choix de l’homme B IBLIOGRAPHIE ( P .44) I NDEX ( P .45)
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks