Livre blanc : Vers le Renouveau du Partenariat mondial pour le Rele vement durable des niveaux de vie et le plein emploi

Description
Livre blanc : Vers le Renouveau du Partenariat mondial pour le Rele vement durable des niveaux de vie et le plein emploi Abdoulaye Niang, Ph.D. Badalabougou Sema I Téléphone: /

Please download to get full document.

View again

of 95
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Calendars

Publish on:

Views: 12 | Pages: 95

Extension: PDF | Download: 0

Share
Transcript
Livre blanc : Vers le Renouveau du Partenariat mondial pour le Rele vement durable des niveaux de vie et le plein emploi Abdoulaye Niang, Ph.D. Badalabougou Sema I Téléphone: / Rue 63, Porte BPE 605, Bamako, Mali Table des matières Sigle... 1 Introduction... 3 Le Contexte de la globalisation de Co-entrepreneuriat... 5 L Analyse de la Situation de l Afrique et la Crise Sociale globale et Sécuritaire : Cause profonde et Relations-sousjacentes La Culture de la Citoyenneté mondiale sous le Toguna Senè Seule une crise-réelle ou supposée peut produire des changements Le Mali et le Printemps africain/arabe : La Nouvelle Norme de Gouvernance Démocratique Le Mali et le Printemps africain/arabe L évolution du Mali et le Printemps arabe/africain sous le Processus d Alger L Amorce du Processus de Relèvement durable de l Afrique sous la Prééminence de l État du Mali La France face à son ambition de «première ligne» sur le territoire du Mali Les Initiatives sous la Prééminence du Mali en faveur de la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat à Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels La Croissance économique globale Relancée selon la Vision de globalisation de Co-entrepreneuriat sous la Prééminence du Mali Le Secteur minier : la Co-entreprise Sanou pour la production de l or en Afrique Le Secteur de l agriculture Le Modèle d Agriculture Familiale Africaine et d Aménagement du Territoire et la Relance du Coentrepreneuriat Agriculture Familiale L Opération TOUCHEINI et la Restauration du rôle de la mère sociale La Monnaie unique de l Afrique sous la Prééminence du Mali La Sécurité énergique sous la Prééminence du Niger La Co-entreprise sécuritaire de l Afrique sous la Prééminence du Mali Le Réseau africain de Coordinations Nationales de Veille Stratégique et Citoyenne La Mobilisation générale pour la fin de la tyrannie du statu quo La Conférence des Nations Unies pour le Renouveau du Partenariat mondial pour le Développement Sources sélectionnées d information L auteur Notes Le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies Azawad : l indépendance pour le MNLA, l autonomie pour la France La Loi du 23 NOV 2004 portant Organisation Générale de la Défense Nationale ou Loi IBK L Organisation commune des régions sahariennes Attestation de Depot No. 189/.15 Litter Sigle ACS : Arrangement de Co-entrepreneuriat Stratégique Aqmi : Al-Qaida au Maghreb Islamique APE : Agence de participation de l État BM : Banque mondiale BVG : Bureau du Vérificateur Général CCAFA : Coopérative de Crédit Agriculture Familiale Africaine CEA : Commission économique des Nations Unies pour l Afrique CEDEAO : Communauté économique des états de l Afrique de l Ouest CEEAC : Communauté Économique des États de l Afrique Centrale CESA : Centre d études stratégiques pour l Afrique COS : Commandement des Opérations Spéciales CMF : Compagnie nationale de Mines de France CNVSC : Coordination Nationale de Veille Stratégique et Citoyenne CoEAFA : Co-entreprise Agriculture Familiale Africaine CoEEA : Co-entreprise économique de l Afrique CoESA : Co-entreprise sécuritaire de l Afrique CSCRP : Cadre Stratégique de Croissance et de Réduction de la Pauvreté DAF : Direction Administrative et Financière FAMa : Force des Armées du Mali FMI : Fond monétaire international GspEV : Groupe spontané et de proximité d extrême violence Groupe d état islamique IBK : Ibrahim Boubacar Kéita IDH : Indice de Développent Humain MAFAAT : Modèle d Agriculture et d Aménagement du Territoire MINUSMA : Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali MUA : Monnaie Unique de l Afrique NAF : Niang Abdoulaye Foundation NDU : National Defense University NNGD : Nouvelle Norme de Gouvernance Démocratique OCAD : Organisation de Culture d Attitude Déviante OCDE : Organisation pour la Coopération et le Développement économique OCRS : Organisation commune des régions sahariennes ODD : Objectif de Développement Durable OmEV : Organisation mobile d extrême violent OMD : Objectif du Millénaire pour le Développement page 1 ONG : Organisation non gouvernementale PAS : Programme d Ajustement Structurel PAV : Pouvoir d Analyse Visuelle PCA : Président du Conseil d Administration PCS : Programme de Communication Stratégique Pib : Produit intérieur brut PmD : Partenariat mondial pour le Développement PRED : Plan de Relance durable du Mali ONU : Organisation des Nations Unies OMC : Organisation mondiale pour le Commerce ORTM : Office de Radio et Télévision du Mali PTF : Partenaire Technique et Financier UA : Union Africaine S2 : Seuil de Sécurité SA : Société anonyme Sarl : Société à responsabilité limitée SbG : Système de bonne Gouvernance SDS des Nations : Système de Défense Stratégique des Nations SFM : Sahel Farm Model SOMILO : Société des Mines de Loulo SME : Société multinationale à Emprise SSO : Société Secrète à Organisation TBF : Tambaroua Business Farming Sarl TPEA : Très Petite Exploitation Agricole V-DCA : Vallée de Déviation Comportementale Avérée VPSPS : Vision de globalisation de co-entrepreneuriat de Prospérité dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité page 2 Introduction Le Livre blanc est une contribution de Niang Abdoulaye qui se veut être de la Communauté de chercheurs socioéconomistes sur le Co-entrepreneuriat à véritable fonction d analyste de la Situation de Crise Sociale globale et Sécuritaire afin de trouver la Cause profonde et d identifier les Relations sous-jacentes pour un Solution de rechange aux politiques existantes relatives au processus de Relèvement des niveaux de vie et le plein emploi et de Relèvement durable de l Afrique, sous la Prééminence du Mali, en une Union d États : 1. Plus Responsables ; 2. Comptables ; 3. En Capacité de réponse à la demande du citoyen en 3R : a. La Dignité Retrouvée ; b. La Grandeur de la Société Restaurée ; c. La Croissance économique globale Relancée selon la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat à Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité. Dans ce Livre blanc, notre exigence commune la plus urgente est la Mobilisation générale autour de la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat avec des notions de Prospérité partagée, Stabilité, Paix et Sécurité. Ces notions préalablement considérées comme politiquement impossibles font l objet de Convergence de vues au sein du Partenariat mondial pour le Développement afin d amorcer le processus de Sortie de la Crise Sociale globale et Sécuritaire et du Relèvement des niveaux de vie et le plein emploi. L espoir le plus sincère à la Niang Abdoulaye Foundation (NAF) est de raffermir la volonté collective et de promouvoir la détermination partagée pour une Prospérité partagée, sous un Système de Défense Stratégique des Nations, selon des : 1. Règles de Rétention de Richesse et d Emplois des Nations conformes sous : a. La Défense civile et Stratégique des Nations au Standard (S2) de Seuil de Sécurité économique et social pour toute Communauté de Localités de destination du Mouvement de globalisation de coentrepreneuriat, caractérisé par la Mobilisation du capital d investissement, des industries, des gestionnaires, des ingénieurs, des ouvriers qualifiés et on-qualifiés pour le développement davantage de sa capacité de création de croissance économique globale en vue du Relèvement des niveaux de vie et le plein emploi ; b. La Défense économique et Stratégique des Nations à Norme 4S Co-entreprise économique pour l émergence du Réseau de Branches de toute Co-entreprise économique de l Afrique ; 2. Règles de Mobilisation de Ressources Sécuritaires conforme sous la Défense militaire et Stratégique des Nations à la Norme 4S Co-entreprise sécuritaire pour la Co-entreprise sécuritaire de l Afrique. Notre exigence commune au sein du Réseau africain de Coordinations Nationales de Veille Stratégique et Citoyenne (R-CNVSC) est d assurer et de maintenir la Pression Sociale pour la «nouvelle ère d espoirs démocratiques», née de l Afrique et le Printemps arabe/africain, à : 1. Culture de la Citoyenneté mondiale, sous le Toguna Senè, une aide à développer les Ressources Naturelles (l Intelligence et l Energie) selon le Modèle de Minimisation de la Déviation Comportementale par rapport à l Intégrité, une valeur sociétale et culturelle universellement acceptée et partagée, pour un développement humain durable avec sécurité alimentaire pour tous et un Relèvement durable des niveaux page 3 de vie et le plein emploi selon Vision de globalisation de co-entrepreneuriat à Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité ; 2. Principe de Leadership inclusif et partagé pour la gestion de la Stratégie de globalisation de coentrepreneuriat à savoir : a. La Stratégie de Promesse sous le leadership du groupe de société civile ; b. La Stratégie de Création de Richesse et d Emplois des Nations et la Stratégie de Rétention de Richesse et d Emplois des Nations sous le leadership de la Communauté des affaires ; c. La Stratégie de Stimulation du développement économique et humain et la Stratégie de Sécurité, sous un Système de Défense Stratégique des Nations, sous le leadership de la classe politique ; d. La Stratégie de choc sous le leadership de la Communauté des chercheurs socio-économistes ; 3. Système de bonne Gouvernance : a. La gouvernance sociale et culturelle ; b. La gouvernance administrative et politique ; c. La gouvernance économique et d entreprise ; d. La gouvernance régionale et globale ; 4. Organisation générale de l Administration, sous la Défense Stratégique des Nations, en un Groupe de Système de Défense Stratégique des Nations articulé autour de : a. Système de Défense civile et Stratégique des Nations ; b. Système de Défense économique et Stratégique des Nations ; c. Système de Défense militaire et Stratégique des Nations ; 5. Croissance économique globale Relancée selon la Vision de globalisation de co-entrepreneuriat à Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité afin d amorcer le processus du Renouveau du Partenariat mondial pour le Développement, sous la Prééminence du Mali, notamment dans : a. Le secteur minier avec l émergence de la Co-entreprise Sanou (or) ; b. Le secteur agricole avec l émergence de la Co-entreprise Agriculture Familiale Africaine à Modèle d Agriculture Familiale Africaine et d Aménagement du Territoire (MAFAAT) ; c. Le secteur industriel, sous la Prééminence du Niger, avec l émergence de la Co-entreprise de l énergie nucléaire de l Afrique ; d. Le secteur de sécurité avec l émergence à Tessalit de la Communauté de Localités de Kidal au Mali de la Co-entreprise sécuritaire de l Afrique ; e. Le secteur de services avec l émergence de Co-entreprises de téléphonie mobile de l Afrique. Plus de 70 ans de Partenariat mondial pour le Développement, amorcé à la Conférence des Nations Unies sur la Monnaie et la Finance (juillet 1944 à Bretton Woods) et la Conférence sur l Organisation internationale pour l adoption de la Charte des Nations Unies(San Francisco juin 1945), sous des gouvernements et l ingénierie internationale en «mode de pilotage automatique», le temps est arrivé pour une autre Conférence des Nations Unies pour se sortir de la tyrannie du statu quo : un obstacle à notre progrès commun et pour amorcer le processus du Renouveau du Partenariat mondial pour le Développement à Vision de globalisation de co-entrepreneuriat et de Stratégie de globalisation de co-entrepreneuriat définies dans le Livre blanc. Cette Conférence qui réviserait la Charte des Nations Unies pour tenir compte de la Menace d Attaque 4S Co-entreprise économique et sécuritaire serait tenue à Bamako, Mali, sous la Prééminence du Mali, dans une Afrique devenant cette région de croissance économique globale et de région de croissance démographique globale et cette région à grande porosité de frontières vulnérable à la Menace d Attaque 4S Co-entreprise économique et sécuritaire et le théâtre de lutte d extrême violence née du choc de doctrine chrétienne et djihadiste et de la lutte d attitude déviante. page 4 Le Contexte de la globalisation de Co-entrepreneuriat Mon espoir le plus sincère-et notre exigence commune la plus urgente- C est que nous pouvons cesser de passer d une crise à l autre, d un symptôme à un autre pour nous pencher plutôt sur les causes profondes et les relations sous-jacentes et reconnaitre les faiblesses de plusieurs de nos approches. Je fais observer que trop souvent, les gouvernements et l ingénierie internationale sont en «pilotage automatique». Les problèmes qui se posent restent dans leurs cases respectives, des tendances inquiétantes s installent sur la durée, et tout cela parce que «c est ainsi qu on fait les choses» ou parce que le changement véritable est considéré comme couteux ou irréaliste ou que des intérêts de longue date font obstacle à notre progrès commun : la tyrannie de statu quo. Le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, Le déficit d espoir est apparent dans cette Déclaration du Secrétariat Général des Nations Unies, 70 ans après sa création, relative au Partenariat mondial pour le Développement (PmD) amorcé à la Conférence des Nations Unies sur la Monnaie et la Finance, tenue du 1 er au 22 juillet 1944 à Bretton Woods, New Hampshire, États-Unis. Le PmD a été renforcé par l adoption de la Charte des Nations Unies, élaborée à la Conférence des Nations Unies sur l Organisation Internationale, tenue à San Francisco aux États-Unis et signée le 26 juin La Conférence des Nations Unies sur la Monnaie et la Finance adoptait l Accord de Bretton Woods avec l espoir de «réguler l ordre monétaire et financier international à la sortie de la deuxième guerre mondiale et l ambition de marquer la fin, selon Henry Morghenthan, du «nationalisme économique». L Accord de Bretton Woods, est caractérisé par : 1. L autorisation des pays à défendre leur intérêt national sans avoir recours au moyen de formation de bloc commercial et économique ; 2. L interpellation des Nations à se consulter pour se mettre d accord sur le changement monétaire international, susceptible d affecter les uns et les autres, avec le bannissement de pratiques, qui sont au détriment de la prospérité mondiale ; 3. La demande de la levée de barrières au commerce et au mouvement du capital et l assistance mutuelle en cas de difficultés d échange de courte durée. L Accord de Bretton Woods, signé en juillet 1944, a facilité 1 la création de : 1. La Banque mondiale sous le nom de la Banque internationale, qui avait pour concentration la reconstruction de l Europe et du Japon après la seconde Guerre mondiale avant de s orienter, à partir des années 60, vers l aide à la croissance économique des pays en voie de développement ; 2. Le Fonds monétaire International (FMI), qui avait aussi pour concentration la reconstruction de l Europe dans un premier temps avant d être orienté vers le développement harmonieux dans le monde avec les pays membres veillant à la stabilité et la liberté des échanges en accordant des prêts aux pays se trouvant dans l obligation d assainir ou de relever leur économie. La ratification de l Accord de Bretton Woods par la France, bénéficiaire du premier prêt de 250 millions de dollar accordé par la Banque mondiale, a été suivie par la dévaluation du Franc Français pour un taux d échange fixe avec 1 page 5 le dollar avec comme conséquence l amorce du processus du Mouvement de globalisation de co-entrepreneuriat vers l Afrique à colonies françaises par la création en décembre 1945 du FCFA. Selon les autorités françaises, la fixité du taux d échange entre le FCFA et le FF relevait de la «générosité» car protégeant les exportations des Colonies françaises vers la France 2. La Charte des Nations Unies, qui offre une «nouvelle ère d espoirs social, économique et démocratique», est considérée être une Charte de globalisation de co-entrepreneuriat à composante : 1. Sécuritaire axée sur le Chapitre VII relatif à l Action en Cas de Menace contre la Paix, de rupture de paix et d acte d agression ; 2. Économique et sociale axée sur l Article 55 sous le Chapitre IX relatif à la Coopération économique et sociale internationale. L Article 55 stipule qu en vue de créer les conditions de stabilité et de bien-être nécessaires pour assurer entre les nations des relations pacifiques et amicales fondées sur le respect du principe de l'égalité des droits des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes, les Nations Unies favoriseront le relèvement des niveaux de vie, le plein emploi et des conditions de progrès et de développement dans l'ordre économique et social. La traduction de la nouvelle ère d espoirs social et économique acte concret est née de l Initiative des États-Unis pour l Acte 3 de Coopération économique de 1948 relatif à la Restauration de la productivité agricole et industrielle en Europe afin de faire face à la famine et la crise économique européenne, née de la deuxième guerre mondiale. Le Plan Marshall, sous l Acte, qui avait pour ambition la Reconstruction des Nations de l Europe dans l intérêt de la Stabilité politique et la Relance d une économie mondiale saine, est considéré sous le Concept de globalisation de co-entrepreneuriat, une notion introduite par le Centre Senè d études stratégiques sur le Co-entrepreneuriat 4, comme la première génération du Mouvement de globalisation de co-entrepreneuriat, issu de la Conférence des Nations Unies sur la Monnaie et la Finance et sous la Charte des Nations Unies. Le déficit d espoir sous le Mouvement de globalisation de co-entrepreneuriat est devenu évident lorsque «le ministère de la justice américaine a eu recours en 1958 à la doctrine de la découverte que «les nations chrétiennes d Europe» avaient développé pour argumenter au temps présent : que la doctrine du titre de propriété par la découverte n est pas seulement une doctrine de l église catholique apostolique et romaine, mais aussi un principe auquel adhèrent toutes les nations chrétiennes». L espoir suscité sous la Charte des Nations Unies, notamment sous l Article 55 relatif à la Coopération économique et sociale internationale, fait face désormais à la tyrannie du statu quo ancrée dans : 2 L emprise de la France sur la Monnaie et la Finance dans l Afrique, la région devenant progressivement la région de croissance économique globale et motrice de la prospérité mondiale, continues 70 ans après et plus de 55 ans après les années de l indépendance politique et suite au second changement monétaire international impactant le FF avec l avènement de l euro, marqué par la disparition du FF. 3 As the war-torn nations of Europe faced famine and economic crisis in the wake of World War II, the United States proposed to rebuild the continent in the interest of political stability and a healthy world economy. On June 5, 1947, in a commencement address at Harvard University, Secretary of State George C. Marshall first called for American assistance in restoring the economic infrastructure of Europe. Western Europe responded favorably, and the Truman administration proposed legislation. The resulting Economic Cooperation Act of 1948 restored European agricultural and industrial productivity. Credited with preventing famine and political chaos, the plan later earned General Marshall a Nobel Peace Prize. The NARA Library features a number of links to information about the Marshall Plan. 4 Le Centre est enregistré sous le Récépissé No. 221 du 18 octobre 2011 selon la Loi No du 5 aout 2004 sur les Associations en République du Mali avec son siège social sur la Rue 63 et la Porte 155 Badalabougou, Sema I Mali. Le Centre a été enregistré sous le nom de Centre de Co- Entrepreneuriat qui évoluera pour être le Centre Senè d études stratégiques sur le Co-entrepreneuriat. page 6 1. La «Charte donnée à John Cabot et ses fils en , les autorisant à «rechercher, découvrir et prendre possession quelques îles, pays et régions des païens et des infidèles qui
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks