Le budget de la CCA. Les associations membres. Organisation et gouvernance CHAMBRE DE CONSOMMATION

Description
d'alsace Organisation et gouvernance Organisation et gouvernance CHAMBRE DE CONSOMMATION Le budget de la CCA Le Compte de résultat Le compte de résultat 2009 fait apparaître les données suivantes : Les

Please download to get full document.

View again

of 29
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Politics

Publish on:

Views: 27 | Pages: 29

Extension: PDF | Download: 0

Share
Transcript
d'alsace Organisation et gouvernance Organisation et gouvernance CHAMBRE DE CONSOMMATION Le budget de la CCA Le Compte de résultat Le compte de résultat 2009 fait apparaître les données suivantes : Les dépenses s établissent à ,66. Elles se répartissent comme suit : Achats 1,7 % Impôts et taxes 3,0 % Autres 3,3 % Au 31 décembre 2009, la Chambre de Consommation d Alsace, association de droit local, compte 17 adhérents. Il s'agit des mouvements de consommateurs de la région Alsace. Les associations membres La Chambre de Consommation d Alsace compte trois collèges. Le collège des mouvements de consommateurs est composé des fédérations et délégations départementales affiliées à une association nationale de consommateurs agréée. Le collège des membres associés regroupe les associations départementales ou régionales s occupant de problèmes spécifiques de consommation et dont le champ d application est notoirement reconnu. Le troisième collège est celui des personnes qualifiées , choisies pour leurs compétences en matière de consommation. Le collège des mouvements de consommateurs Services extérieurs 31,4 % Personnel 60,5 % - AFOC Bas-Rhin Association Force Ouvrière Consommateurs - AGF Bas-Rhin Association Générale des Familles (FF) - AGF Haut-Rhin Association Générale des Familles (FF) - CDAFAL Haut-Rhin Conseil Départemental des Associations Familiales Laïques Les recettes s établissent à ,90. Elles se répartissent comme suit : Financement contrats aidés 3,6 % Produits exceptionnels 0,3 % Autres 2,2 % - CNL Bas-Rhin Confédération Nationale du Logement - CNL Haut-Rhin Confédération Nationale du Logement - CSF Bas-Rhin Confédération Syndicale des Familles - FAVEC 68 Fédération d'association de conjoints survivants du Haut-Rhin - MFA Bas-Rhin Mouvement Familial d'alsace - ORGECO Bas-Rhin Organisation Générale des Consommateurs Produits d activité 35,1 % Subvention de fonctionnement de l Etat 44,6 % - ORGECO Haut-Rhin Organisation Générale des Consommateurs - UDAF Bas-Rhin Union Départementale des Associations Familiales - UFCS - FR Bas-Rhin Union Féminine Civique et Sociale - UFCS - FR Haut-Rhin Union Féminine Civique et Sociale Subventions collectivités 14,1 % - URAF : Union Régionale des associations familliales Le collège des membres associés Le résultat 2009 L exercice 2009 présente un résultat positif de 4 102,24. Contacter le service administratif : Tél : Fax : OTT Imprimeurs WASSELONNE Collectif pour une économie solidaire en Alsace - CRESUS Alsace : Chambre Régionale du Surendettement Social - FAVEC : Fédération d'associations de conjoints survivants Le collège des membres qualifiés Il est actuellement composé de 19 personnes, choisies pour leur compétence en matière de consommation et leur connaissance du mouvement consommateur. 04 Rapport d Activités 2009 Rapport d Activités Organisation et gouvernance Organisation et gouvernance Les décisions politiques, objectifs et orientations sont définis par les administrateurs... CONSEIL D ADMINISTRATION Présidente : Marie-José FIGNIER 25 administrateurs La liste du personnel Au 31 décembre 2009, le personnel se compose de 15 salariés (12,6 ETP) : Un ou deux membres de chaque association SECRETARIAT GENERAL Direction de l équipe salariée BUREAU 14 administrateurs Vincent DORFNER Fritz FERNANDEZ Secrétaire général Secrétaire général adjoint Un membre de chaque association Bernadette DAUFFER Secrétaire Arcole THOMAS Comptable Julie DECOURBE Documentaliste BÉNÉVOLES 90 représentants des associations Opérationnel EQUIPE SALARIÉE Secrétaire général : Vincent DORFNER POLE JURIDIQUE Information et accueil juridique Marie-Line WAECHTER Responsable du pôle L équipe de salariés les met en œuvre avec l aide indispensable des bénévoles. SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Management, comptabilité, documentation 4 personnes Strasbourg : Olivier MINERY Maximiano RIBEIRO Juriste Juriste Mulhouse : Jean-Jacques BAUD Juriste PÔLE JURIDIQUE PÔLE MÉDIAS PÔLE EDUCATION FORMATION Information et soutien juridique 4 personnes Le Consommateur d Alsace Internet Formation, Point Info Energie Consommation responsable Télévision 5 personnes Radio 2 personnes COMMISSIONS ET GROUPES DE TRAVAIL : UN SALARIÉ ET UN ADMINISTRATEUR RESPONSABLE POLE EDUCATION FORMATION Consommation responsable, Eco-consommation Fritz FERNANDEZ Responsable du pôle Laurence LOËGEL Formation Chloé LETEMPLIER Chargée de mission Giovanna LACRIOLA Chargée de mission Gilles DIDIER Chargé de mission ALIMENTATION JURIDIQUE CONSOMMATION RESPONSABLE ECO-CONSEIL TÉLÉVISION INTERNET DOCUMENTATION JOURNAL SANTÉ Plus de détails dans le cahier Vie Associative... Chaque association membre du collège des mouvements de consommateurs a deux représentants au sein du Conseil d administration. Les associations du collège des membres associés disposent chacune d un représentant au Conseil d administration. Chaque administrateur dispose d une voix délibérative. Un administrateur de chaque association départementale fait partie du Bureau. Les administrateurs se réunissent une fois par mois, en alternance entre les réunions du Bureau et du CA. POLE MEDIA Richard NICOLINI Nathalie SCHOTT Responsable du pôle Assistante Journal, Internet, télévision, radio 02 Rapport d Activités 2009 Rapport d Activités d'alsace Éco-consommation Au total, ce sont prés de 2500 personnes qui se sont rendu sur le site le temps d une journée. La Chambre de Consommation d Alsace a également participé à la journée «quels gestes pour améliorer notre habitat» initiée par l association SINE, à la ferme Bussierre avec l exposition eau et des ateliers d animations sur l eau (bar à eau et calcul de la consommation individuelle d eau) pour le grand public en juin Outils en évolution L année 2009 est aussi celle de la révision des outils pédagogiques de la CCA sur l eau. Un partenariat avec le SDEA et la DIREN a été mis en place afin d actualiser les fiches sur l eau, de renouveler l exposition eau sous un format plus adapté, de réaliser un DVD et de mettre en place toute une série d animations auprès des écoles et de groupes de citoyens en Alsace. Toujours pour faire entendre la voix des usagers de l eau, les associations de consommateurs sont engagées dans plusieurs instances de concertation : CLE (Commission Locale de l Eau), APRONA (Association pour la Protection de la Nappe Phréatique de la Plaine d Alsace) La Chambre de consommation demeure toujours très attentive à la mise en place et le suivi des Schémas d aménagement et de gestion de l eau (SAGE) d Alsace. La problématique de la gestion des déchets ménagers est toujours au cœur des préoccupations des associations de consommateurs en Alsace. L un des premiers outils qu elles avaient créés en 1992 était une plaquette sur le suremballage ; puis, une exposition sur le tri des déchets et le recyclage. En 1995, la création d un conte Pizzi la boîte à pizza et enfin, plus récemment, des guides et plaquettes pratiques pour réduire la quantité et la toxicité de nos déchets. L autre aspect de nos activités dans le domaine des déchets est la réalisation d animations et de formations à destination des scolaires, du grand public et des bénévoles des associations de consommateurs. CHARIOTS COMPARATIFS Cette intervention consiste à présenter aux consommateurs deux caddies comportant les mêmes quantités des mêmes produits : ils se distinguent essentiellement sur le type d emballage, le choix de produits respectueux de l environnement et le rapport quantité/prix. Ainsi obtenons-nous un caddie composé de produits d usage courant particulièrement intéressants pour leur faible taux d emballage, leur impact limité sur l environnement, et un coût total inférieur de 20 à 30% à un second caddie composé des mêmes quantités des mêmes produits sur-emballés et moins respectueux de l environnement. Chariot d achats non responsables Ces chariots ont constitué des supports de discussion et d échanges particulièrement adaptés au questionnement des actes d achats, des modes de consommations et de production de déchets ménagers. Ils ont notamment permis d engager un dialogue constructif avec plus de 400 consommateurs lors de journées d intervention réalisées en collaboration avec les services de la CUS dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets. Interventions de terrain En 2009, nous avons multiplié nos interventions sur le terrain auprès de groupes scolaires : notre animation «Pizzi, la boîte à pizza», destinée aux enfants d écoles maternelles de l agglomération colmarienne, pour une sensibilisation ludique au tri et à la réduction des déchets, a été réalisée auprès de 99 classes, soit plus de 2475 élèves. De nombreuses autres animations ponctuelles, notamment l intervention «Tricétop» au sein de la CUS, ou des interventions sur mesure ont été réalisées à travers Alsace tout au long de l année Par ailleurs, des comités d entreprises autant que de bénévoles associatifs ont pu bénéficier des interventions et débats organisés par le mouvement consumériste alsacien sur la thématique de la gestion et de la réduction des déchets. Chariot d achats responsables Notre partenariat avec l Association Générale des Familles (AGF) s est poursuivi sur la thématique des déchets ménagers, par une collaboration active entre bénévoles et les salariés autour de plusieurs animations scolaires et grand public. Enfin le grand public a été largement touché par nos actions de sensibilisation autour de «chariots comparatifs» au sein d un centre commercial, notamment lors d évènements tels que la semaine européenne de la réduction des déchets, du 21 au 27 novembre Contacts du service Eco- consommation : Tél : (ou 13) Fax : ou OTT Imprimeurs WASSELONNE Éco-consommation Voilà plus de 20 ans que les associations de consommateurs d Alsace sont engagées dans une analyse et un appui à des modes de consommation respectueux de la santé, de l environnement et du cadre de vie de chacun. Leur détermination à mener de pair un examen critique, des débats mais également des actions de terrain était manifeste dès les premières années de leur collaboration au sein de la Chambre de Consommation d Alsace. Cette détermination a pris en 1989 la forme d un service entièrement dédié aux questions d écoconsommation, dont l activité n a cessé de croître et d évoluer, comme en témoigne l aperçu que nous dressons pour l année Consommation «durable», «responsable», «consommer autrement» sont des thématiques de plus en plus présentes dans les discours et suscitent toujours plus de questionnements. Nous sommes régulièrement interpellés sur l évolution des modes de consommations, les attentes des consommateurs, les nécessités environnementales, la sincérité et l efficacité des modes de consommation et de production et les actions à mener si l on veut devenir un meilleur consommateur. Or, pour les consommateurs toujours plus nombreux qui souhaitent agir, il reste des freins et des contradictions importants. Le leitmotiv du consommer toujours plus pour être plus heureux et les questionnements autour du consommer mieux, repenser sa consommation pour soi, son environnement, et les générations futures s entrechoquent. Quelle éco-consommation? Allégations sans certification : - Vert - Ecologique - Respecte l environnement - Naturel - Bon pour la planète -... Des solutions possibles pour répondre aux problèmes environnementaux? Obligations Pour éviter l impasse de la culpabilisation pure et simple, le mouvement consumériste alsacien a élargi tout au long de l année 2009 l espace des débats autour de nos modes de consommation au quotidien, afin d y faire participer activement le plus grand nombre de nos concitoyens. C est dans cet esprit que nous avons répondu aux très nombreuses sollicitations des acteurs de terrain : associations locales, comités d entreprises, groupes de personnes résidant dans des quartiers dits «sensibles», travailleurs sociaux, associations de personnes aveugles et malvoyantes, scolaires, étudiants, entrepreneurs Chacune des rencontres et interventions que nous avons pu mener a constitué un moment d échange riche, animé, constructif, et mériterait une présentation détaillée. Dans un souci de concision, nous n en présentons que quelques-unes à titre d exemple : Une intervention sur les éco-labels et produits d entretien ménager, réalisée pour les salariés et clients d une entreprise de nettoyage haut-rhinoise a permis d ouvrir le débat sur les besoins réels des usagers, et d engager une démarche de réduction des polluants impactant la santé, le budget des ménages, et leur environnement. Une série d ateliers pratiques menés en partenariat avec l association Adévico au sein du quartier du Neuhof a permis de souder un groupe d habitantes autour d une amélioration de l usage de produits CHAMBRE DE CONSOMMATION Labels et démarches de certifications reconnues d entretien, de soin et de l alimentation. Au-delà de l impact direct au sein de leur foyer, elles ont largement transmis leurs connaissances et savoir-faire à leur voisinage et à l ensemble des visiteurs de la fête du quartier. Enfin trois cycles d ateliers réalisés avec des collectifs de personnes aveugles à Strasbourg, Colmar et Mulhouse ont permis de dégager non seulement une évolution des actions personnelles en matière d éco-consommation, mais surtout de renforcer une véritable curiosité et un engagement pour des pratiques quotidiennes toujours plus respectueuses de l environnement. A la rencontre des usagers Poursuite d un travail de représentation des citoyens et usagers au sein d un nombre croissant d instances décision- 04 Rapport d Activités 2009 Rapport d Activités Éco-consommation Éco-consommation MOBILITÉ ET TRANSPORTS Quel est le mode de transport le mieux adapté à une mobilité alliant économie, rapidité, convivialité et respect de l environnement? C est la question à laquelle les associations de consommateurs ont cherché à trouver les meilleures réponses dans le cadre d un très large partenariat inter-associatif avec Alter Alsace Energie, Strasbourg Initiation Nature Environnement, Alsace Nature, Campus Vert, Alsace Qualité Environnement, la Maison des Associations, la FNAUT- Alsace en organisant le 10 décembre 2009 un rallye éco-mobile au sein de la CUS. Au total, ce sont 9 équipes composées de journalistes, d élus locaux, de bénévoles associatifs et de citoyens qui ont relevé le défi. Les résultats sont sans appel. Les équipes à bicyclettes sont arrivés en première position, juste avant les usagers des transports en communs piétons qui devancent largement les équipes en automobiles. Mention spéciale pour les automobilistes qui ont pratiqué l auto-partage à 100% (association Passe me prendre et Auto trement ouvrant la voie à une évolution progressive de nos pratiques de mobilité urbaine. nelles pour la préservation du bien commun qu est notre environnement. Les consommateurs sont notamment actifs dans différents Plans Climat territoriaux en Alsace, au sein des instances du Plan Régional Climat pour la Qualité de l Air (PRQA)...La CCA suit attentivement les travaux de l Association pour la Surveillance et l étude de la Pollution Atmosphérique en Alsace (ASPA), du Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles (SPPPI), de l ADEME, de l Agence Locale de Maîtrise de l Energie de Mulhouse (ALME), l Association Régionale pour l Initiation à l Environnement et à la Nature en Alsace (ARIENA), d Alter Alsace Energie, d Alsace Qualité Environnement, ainsi que différentes structures professionnelles telles que la Fédération Interprofessionnelle Forêt Bois (FIBOIS), d Alsace Nature, le plan départemental d élimination des déchets, plusieurs commissions consultatives, des commissions locales d information et de surveillance. Information indépendante Aux nombreuses actions et interventions sur le terrain s ajoute une attention particulière à l information du grand public par tous les médias régionaux possibles : radio, TV, presse locale et régionale, sans oublier le site comportant un nombre croissant de documents téléchargeables qui figurent parmi les premières positions de pages consultés sur les sites administrés par la CCA. En 2009, le site du citoyen eco consommateur a été consulté fois ce qui représente une consultation mensuelle moyenne de visites. L énergie Objectif : contribuer activement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre par les économies d énergies des ménages! Pour la huitième année consécutive, la Chambre de consommation d Alsace a poursuivi en 2009 son partenariat avec l ADEME (Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie) en tant qu Espace Info Energie. Sa mission principale est de conseiller gratuitement et objectivement les particuliers, les petites collectivités et les artisans sur la maîtrise et les économies d énergie ainsi que de promouvoir le recours aux énergies renouvelables en Alsace. Ce dispositif et complété par le Conseil Régional d Alsace pour accompagner le programme Energivie en répondant aux sollicitations téléphoniques des personnes résidants en Alsace via le numéro vert En 2009, nous avons pu conseiller directement 351 foyers, et plus de trente bénévoles associatifs. A cela se sont ajoutés les plus de 2500 contacts réalisés lors de différentes actions de sensibilisation. Si les informations concernant les aides financières sont primordiales, les questionnements sur la construction neuve BBC, la rénovation et les installations eau chaude, le chauffage faisant appel aux énergies renouvelables ont connu une forte croissance. Quelques actions fortes réalisées par la CCA en 2009 : - organisation et permanences au salon Maison de Printemps en mars ; - réunion-débat sur la maîtrise de l énergie avec les associations des aveugles et malvoyants d Alsace dans le cadre du projet «Rencontres et actions des personnes aveugles et malvoyantes pour une éco-consommation partagée en Alsace» ; - mise en œuvre et permanences d un Espace Info Energie à la Mairie de Schiltigheim deux fois par mois tout au long de l année 2009 ; - participation aux rencontres nationales des Espaces Info Energie en juin ; - organisation et permanences Espace Info Energie à la Foire Européenne en septembre ; - permanence sur l espace Agora des étudiants en septembre pour les économies d énergie ; - conférence sur la maîtrise de l énergie durant la journée porte ouverte pour les 100 ans de l usine municipale d Erstein en octobre ; - organisation et permanences au salon Bio Construction saine en novembre ; - interventions en commissions et en «Vie Associative» sur les enjeux de la maîtrise de l énergie. A ceci se sont ajoutés une participation active à la vie du réseau des Espace Info Energie en Alsace, des rencontres mensuelles avec des professionnels, des échanges d informations transfrontaliers avec nos homologues en Pays de Bade, Palatinat et en Suisse, et de formation continue grâce à des intervenants spécialisés, pour une information optimisée de tous les consommateurs en Alsace. L eau L appui à une gestion optimale de la ressource fondamentale qu est l eau a constitué cette année encore une priorité du service éco-consommation: facture, qualité, traitement individuel de l eau, défense des usagers En effet s il est juste que le consommateur paye pour un service rendu (service de gestion des déchets, service de la distribution de l eau et de l assainissement), il est également juste d exiger une qualité de ce service. D autre part, il est pertinent de s interroger sur sa responsabilité individuelle et le pouvoir d agir du consommateur pour une maîtrise des coûts collectifs à long terme. Evolution des consultations La Chambre de consommation d Alsace est restée très mobilisée sur les questions relatives à l eau et ses usages, les traitements de l eau à domicile. Les demandes ECO-CONSOMMATION PARTAGÉE EN ALSACE Une de nos actions phare a permis d impliquer les personnes affectées par un handicap visuel dans une réflexion critique autour de l écoconsommation, et dans la recherche de moyens c
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks