Guide Methodologique Projet Associatif

Description
Le présent guide a pour objectif de vous aider à formaliser le projet associatif de votre structure, qui vous est demandé dans le cadre des demandes de subvention CNDS en région Centre. Il vous permettra de répondre aux questions suivantes : ? Qu’est-ce qu’un « projet associatif » ? ? Comment élaborer le projet associatif d’une association? ? Que doit comporter le dossier de présentation du projet associatif ?

Please download to get full document.

View again

of 4
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Documents

Publish on:

Views: 0 | Pages: 4

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
   DRJSCS Centre Guide méthodologique du projet associatif    Le présent guide a pour objectif de vous aider à formaliser le projet associatif de votre structure, qui vous est demandé dans le cadre des demandes de subvention CNDS en région Centre. Il vous permettra de répondre aux questions suivantes :    Qu’est-ce qu’un « projet associatif » ?    Comment élaborer le projet associatif d’une association?    Que doit comporter le dossier de présentation du projet associatif ?   A. Qu’est-ce qu’un projet associatif ? Le projet associatif exprime les ambitions de la structure : il définit le cadre du plan de développement qui sera mis en place, en déterminant l’avenir de la discipline, au niveau local, départemental. De manière synthétique, le projet associatif : Parties du projet associatif : - s’appuie sur les ressources, les points forts/faibles, les valeurs de l’association… - pour définir des pistes de progression, un cadre stratégique, des axes de développement - à décliner en actions à mettre en place ►  état des lieux-constats (1 ère partie) / diagnostic-analyse (2 ème partie) ►  objectifs (3 ème partie) ►  plan d’actions (3 ème partie) La formalisation du projet associatif est une étape désormais indispensable pour prétendre à une subvention du CNDS. Elle est également essentielle pour l’association elle-même, dans la mesure où elle permet de mieux partager, d’échanger en interne, et de mieux communiquer avec des partenaires extérieurs, publics ou privés. Cette formalisation devra faire apparaître de manière distincte ce qui relève : ã  du volet sportif : qui renvoie aux activités traditionnelles (et principales) de l’association liées au développement de l’activité sportive : formation sportive des jeunes, recherche de la performance, pratique récréative,… ã  du volet éducatif : qui renvoie aux valeurs de l’association et/ou de la discipline que l’association veut transmettre à l’ensemble de ses acteurs, dirigeants et encadrants et qui peuvent être formalisées dans une charte. Il renvoie également à ses actions à caractère éducatif (respect de l’environnement, développement durable, citoyenneté, lutte contre les incivilités, lutte contre les maltraitances, promotion de la santé, lutte contre le dopage…), aux actions auprès du public scolaire (partenariat avec les établissements scolaires, accompagnement éducatif…)… ã  du volet social : qui renvoie spécifiquement à l’ensemble des initiatives destinées à des publics dits « cibles » et/ou éloignés de la pratique : jeunes des quartiers, jeunes filles, personnes en situation de handicap, … Ces actions doivent viser à améliorer l’accessibilité géographique, culturelle ou économique de ces publics ã  du volet économique : qui formalise et synthétise les moyens et ressources rendant possible la réalisation du projet, à court (année en cours), moyen (2-3 ans) et long terme (4 ans soit la fin de l’olympiade). Ce volet inclut les projections de l’association en matière d’emploi et d’embauche de salariés et d’aides à l’emploi.  Le projet associatif est normalement établi pour une olympiade (en 2013 pour 4 ans). Les années qui suivent (2014-2015-2016), le projet associatif est ajusté en fonction des actions menées à terme et des résultats obtenus : l’association aura simplement à déposer une demande présentant le plan d’action de l’année en cours et le bilan de réalisation de l’année précédente. Pour cette période de transition (2011 et 2012), nous vous proposons de réaliser un projet associatif sur 2 ans. B. Comment élaborer votre projet associatif ? 1) Pour commencer, procéder à un état des lieux et des constats (identité, environnement, forces/faiblesses de votre association…) 2) Analyser les constats réalisés, établir un diagnostic et rechercher des éléments d’explication 3) Et pour chaque volet (sportif, éducatif, social et économique) et à court, moyen et long terme :   Etablir les objectifs quantitatifs et/ou qualitatifs à atteindre   Choisir les actions concrètes à mettre en place pour réaliser les objectifs et définir les indicateurs d’évaluation des actions à travers un plan d’actions.   Déterminer les moyens humains, matériels, financiers nécessaires à la réalisation du plan d’actions.   Chiffrer le coût du plan d’actions, et prévoir les ressources nécessaires à sa réalisation, afin de préparer le budget C. Que doit comporter le dossier de présentation du projet associatif ? Nous vous conseillons d’utiliser pour la présentation de votre projet associatif, la maquette également téléchargeable sur le site de la DRJSCS Centre. La rédaction du projet associatif est construite selon le plan suivant : 1 ère partie : état des lieux / constats, 2 ème partie : analyse / diagnostic, 3 ème partie : définition des objectifs et formalisation du plan d’actions. Chaque partie sera structurée autour des 4 composantes du projet associatif : - Le volet sportif, - Le volet éducatif, - Le volet social, - Le volet économique.   Conseils avant la formalisation écrite du projet - Respectez les étapes de formalisation du projet : le plan d’action découlera des objectifs, qui seront eux-mêmes définis à partir de l’analyse de l’état des lieux. - Faites simple et court ! Un dossier clair, bien structuré, court, écrit avec simplicité, retiendra plus facilement l’attention. - Travaillez à plusieurs : formaliser un projet offre l’occasion d’une concertation au sein de votre structure. Sa réussite dépend essentiellement de vous et de votre   capacité à mutualiser vos ressources.  1 ère partie : état des lieux / constats Il s’agit d’effectuer un état des lieux objectif, s’appuyant sur des constats (quantitatifs/qualitatifs) concrets et observables. Il s’agit de faire le point sur la situation actuelle, de prendre une photographie. Exemples de questions : Quel est l’objet de l’association ? Quelles sont ses activités ? Quel type de publics accueillez-vous (femmes, jeunes, seniors, public en situation de handicap…) Dans quel environnement évolue-t-elle ? Quelles sont ses forces, ses faiblesses ? Comment fonctionne-t-elle ?  Avec quels moyens, quels partenaires ? Qu’est-ce qui fonctionne bien ? Qu’est-ce qui pourrait être amélioré ? etc… 2 ème partie : analyse / diagnostic Cette partie permet d’expliquer la partie précédente, en recherchant les causes. Il s’agit donc là principalement de se poser la question du « pourquoi ? » de la situation actuelle. C’est la partie centrale du projet associatif autour de laquelle se construisent les objectifs et le plan d’actions. Exemples de questions : Pourquoi l’association a-t-elle développé telles activités ? Pourquoi ne touche-t-elle pas tel public ? L’offre de pratique est-elle suffisamment diversifiée ? Existe-t-il une volonté de l’association d’intégrer l’ensemble des publics ? etc… 3 ème partie : définition des objectifs et formalisation du plan d’actions Cette étape est essentiellement une affaire de choix : hiérarchisation des objectifs prioritaires, des actions et moyens pour les atteindre... Il s’agit également de passer au stade plus opérationnel, en toute cohérence avec le diagnostic opéré (se poser la question du « comment ? »). Exemples de questions : Quels objectifs vous fixez-vous ? Quels sont vos objectifs prioritaires ? Quelles sont les actions que vous choisissez de mettre en place pour réaliser ces objectifs ? Quels moyens seront nécessaires à la réalisation de ces objectifs / actions ? Quelles échéances pour ces actions ? Etc… Dans cette partie il sera important de définir des critères et des indicateurs qui permettront d’évaluer la réalisation des objectifs fixés : ces critères d’évaluation et indicateurs seront utilisés chaque année pour présenter le bilan qui justifie l’utilisation des subventions accordées. Exemple : Objectif : augmenter le nombre de licenciés Critère d’évaluation : l’évolution du nombre de licenciés Indicateur : nombre de licenciés en année N par rapport au nombre de licenciés en N-1 IMPORTANT : Le plan d’actions à court terme sera présenté dans le dossier de demande de subvention CNDS de l’année en cours.  Document inspiré du travail de la DRJSCS Ile de France   Les objectifs et le plan d’actions sont à détailler pour chaque volet du projet associatif : - à long terme - à moyen terme - à court terme
Related Search
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks