Duras Rep.aux Quest.razeto

Description
RISPOSTA DOMANDE

Please download to get full document.

View again

of 2
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Articles & News Stories

Publish on:

Views: 0 | Pages: 2

Extension: PDF | Download: 0

Share
Transcript
  Andrea Razeto V°b Comprehension: 1)Le <haut quartier>(l.1)de cette ville est bien majestuex : tous les adjectifs renvoient au champ lexical du divin(<surhumaine>l.1,<vrai sanctuaire>l.6,<haut quartier> l.1,<spectacle sacré>l.14)qui, à première vue, donne une sensation de pureté et d  ’innocence(mise en relief par les mots<luisance>l.12,<l ’éclatante blancheur>l.12), ou aussi  bien de puissance(<immense>l.5-7).Mais il s ’agit,en effet,d’un <jardin zoologique>(l.5)  où les européens se renferment, en se considérant comme des exemplaires <rares>(l.5).Donc on peut voir que le champ lexical du divin,du sacré,de la  pureté est corrompu par d  ’autres expressiones,par exemple <espace orgiaque>(l.3),<bordel  magique>(l.13) <rien d  ’utilitaire>(l.15)qui ont une connotation profane et donc veulent montrer l ’immoralité des blancs.La ville devient donc un espace dépravé,vicieux,absurde où tous est seulement ostentation de richesse. En opposition à la <luisance> de la ville,dans les plantations de caitchouc,vivent les indigènes auxquels les colons se considéraient supérieures ;ils arrivent à croire les arbres au me^me niveau des indigènes par une hypallage aux lignes 11-12.On peut souligner l ’emploi du registre épique dans la des cription de la ville :<immense< l.2,<mesure surhumine>l.2,<immense jardin>l.5,<luisance>l.12 ;cela sert à mettre en relief la grandeur de la ville, me^me en exagérant.En conclusion on peut dire que la ville était aussi bien magnifique que corrompue. 2)En observant les verbes on voit que le colon est un parasite :il vit aux dépens des indigènes qui lu ioffrent leur service et leur richesse.Le ro^le du colon est parfaitement exprimé par deux verbes<suçant>l.11,<saignaient>l.19.Métaphoriquement les blancs sucent le sang des indigènes qui travaillent,ils sont donc des sangsues.Le verbe <suçant> est l ’unique verbe d’action  du colon tandis que sa vie est représenté par le verbe <e^tre>à l ’imparfait qui est fréqu ent dans le texte,ce verbe et son temps,l ’ imparfait, nous montrent la répétitivité et la monotonie des blancs qui sont immobilisés dans leur status quo.En plus, les verbes sont souvent réfléchis pour dèmasquer l ’attitude narcissiste des blancs qui aiment s ’ observer au miroir. Un autre verbe important est<coulait>l.21 qui nous montre le prix que les indigènes devaient payer pour assurer la richesse des colons. 3)Dans le premier paragraphe la couleur prédominante est le blanc,symbole de la pureté et de l ’innocence , qui est emplyé ironiquement car on veut exprimer le contraire(cela estconfermé par les mots <bordel>,<orgiaque>).Les colons ene effet menaient une vie « impure »,sans travailler,en  passant les soirées s ’ énivrant dans le centre de la ville,loin des indigènes et de la pauvraté en montrant que leur richesse n ’était que materielle  .Le blanc est en contraste avec le noir qui est implicitement mentionné avec le mot <indigènes>.Dans le deuxième paragraphe la couleur dominante est le rouge qui symbolise le sang,la souffrance, les sacrifices des indigènes qui travaillaient durement dans les plantations.Le rouge devient donc symbole d  ’une societè malade et, surtout,présage de la révolte<pour venir un jour en demander le prix(du sang)> des indigènes qui s ’ opposeraient au régime des blancs. Interpretation 1)La place réservée aux indigènes dans la ville était double :les plus fortunés travaillaient dans le haut quartier,les autres dans les <terres rouges>(l.19).Les premiers vivaient une condition de submission :s ’habillaient comme les blancs pour les blancs comparé aux palmiers,il y a donc un  parallelisme entre les indigènes et les végétables :les colonisés étaient inséris dans les smokings  comme les palmiers étaient dans les pots.Ils ne sont,donc,pas libres,ils vivent une condition artificielle innaturelle.Les deuxiéme groupe travaillait dans les plantations,ils étaient exploités par les colons à travers un travail dur et fatiguant qui peut leur cou^ter la vie,l ’autric e emploie le  parallelisme homme-nature aussi pour ces indigènes en comparant leur sang au latex qui sort par les arbres de caoutchouc avec une différence :le sang se perdait tandis que le latex faisait la fortune des colons.Cette image souligne l ’attitude des blancs qui se préoccupaient seulement de leur richesse  au lieu de la santé des indigènes.En conclusion, on peut déduire que la place réservée aux colonisés était celle de la soumissance aux besoins et aux vices des blancs qui exploitaient les indigènes sans aucune forme de piété.Cette violence des colons sera,selon l ’autrice, finallemen t arre^té par une révolution des indigènes pour subvertir ce rapport mai^tre-serviteur 2)Le <haut quartier>des colons est un <bordel magique>où la richesse produite, à travers le dur et fatiguant travail des indigènes,est completement gaspillée par la <noblesse>(l.17),une noblesse qui a complètement perdu la lumière de la raison tant qu ’elle arrive à vendre,dans ses magasins, <rien d  ’utilitaire>(l.14 -15),ils ga^chent les fruits du travail indigène pour une vie frivole et  blasée.Tous,dans le haut quartier,est une forme d  ’ostentation.Donc l’autrice crit ique cette attitude narcissiste de la noblesse qui préfére se réfléchir pluto^t que s ’efforcer pour améliorer la  vie dans les colonies.En plus, est implicite dans le texte une critique à l ’idée  d  ’e xploitation :la société qui est  basée sur des rapports du type mai^tre-serviteur est injuste(aucun mérite est reconnu),hypocrite(la noblesse se détache de la réalité en vivant dans un monde de choses inutiles tandis que les indigènes sont obligés à faire expérience de la plus dure réalité imaginable)  et instable(une révolution va arriver pour resoudre ces injustices).
Related Search
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks