[Difficulties to estimate War Casualties in Early Modern History] Difficultés liées à l’appréciation des pertes humaines de guerre : les trois siècles des Temps modernes…

Description
[Difficulties to estimate War Casualties in Early Modern History] Difficultés liées à l’appréciation des pertes humaines de guerre : les trois siècles des Temps modernes…

Please download to get full document.

View again

of 44
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

How To, Education & Training

Publish on:

Views: 13 | Pages: 44

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
   J.J. Arzalier Sorbonne, 15 mai 2002 Pertes de guerre et Temps Modernes  Existe-t- il un intérêt à l’étude des pertes ?    Une réflexion utile selon une double problématique  morale, certes noble, mais aussi « utilitaire » pour le commandement  Faire la guerre sans pertes n’est pas une idée neuve    Vauban, «ne pouvait accepter un tel massacre qui scandalisait son esprit méthodique et ses sentiments de chrétien »  [PERNOT, « Vauban, le siège devenu réglé ou l’économie des vies militaires » (1996)]    L’homme, sujet et objet de la guerre…    celui qui donne la mort et celui qui la reçoit…   «Parce que des milliers de vies humaines sont sacrifiées aux formules militaires, non certes par méchanceté, mais par absence de réflexion personnelle » [SEEKT, Pensées d'un soldat   (1932)]   J.J. Arzalier Sorbonne, 15 mai 2002 Pertes de guerre et Temps Modernes  De quoi s’agit -il ? Définir les pertes « militaires »  Une première difficulté : les définitions…    «personnes tuées au cours d'une opération ou d'une guerre »   [ Le Petit Robert   (1992)]    «les pertes se composent des tués, des blessés, des prisonniers, des disparus et des malades » [ Petit Larousse en couleurs   (1980)]   Une synthèse au lendemain de la Grande guerre [DUMAS, Losses of life caused by wars   (1923)]  séparation des pertes au combat et hors combat (11 catégories)  distinction entre les morts sur le champ de bataille et les morts retardées des blessés dans les hôpitaux «Sont compris sous la rubrique 'pertes' les faits de toute nature produisant une diminution temporaire ou définitive des effectifs de l'armée »    [Note E.M., 1 er  et 5 ème  bureaux, 22 avril 1916, signée Graziani, S.H.A.T., 7N552]     J.J. Arzalier Sorbonne, 15 mai 2002 Pertes de guerre et Temps Modernes  Typologie des pertes  Des couples de contraires  Une terminologie différente  Le terme « disparu » n’est guère employé aux Temps modernes. Les états de pertes inscrivent plutôt la catégorie « perdus » militaires civiles en opérations  hors opérations (quartiers d’hiver)  sanglantes non sanglantes au combat : tués, blessés, disparus hors combat : maladies et accidents par action annemie par action amie (fratricide) organiques psychologiques ou psychiatriques définitives : tués, invalides, réformés provisoires (certains des blessés) réalisées potentielles (garnison assiégée) apparentes cachées (éléments laissés en arrière)   J.J. Arzalier Sorbonne, 15 mai 2002 Pertes de guerre et Temps Modernes  Comment appréhender les pertes : deux axes d’approche    1. La statistique basée sur la sécheresse des chiffres  2. L’évocation de la réalité : la souffrance des hommes   «C'est là une faiblesse du raisonnement dont on use souvent en polémologie, qui consiste à établir des statistiques à partir d'une liste de conflits que l'on veut exhaustive » [CORVISIER, La guerre   (1995)]   «BOUFFLERS-REMIANCOURT (Vincent-Dominique-Régis, comte de), enseigne à Drapeau au régiment des gardes françaises, eut la jambe cassée d'un coup de canon à la bataille d'Ettingen en 1743, se la vit couper avec le plus grand sang-froid, et mourut peu de temps après, n'ayant encore que dix ans et demi » [HOZIER, L'impot du sang ou la noblesse de France sur les champs de bataille   (1874]   J.J. Arzalier Sorbonne, 15 mai 2002 Pertes de guerre et Temps Modernes  Les chiffres ne permettent que d’approcher la réalité…    Etats de pertes nominatives pour les seuls officiers  états bien plus fiables que ceux de la troupe  Méthode d’extrapolation des pertes du personnel non -officier  rapport des pertes [officiers / non-officiers] constant  quelques précautions cependant : arme d’appartenance, déclaration des blessures, situations difficiles «   L’homme de troupe du XVII  e    siècle ne sera jamais, pour l’historien   le plus scrupuleux, guère plus qu’un être collectif    » [CHAGNIOT, Guerre et société à l’époque moderne (2001)]   [BODART, Losses of life in modern wars: Austria-Hungary; France   (1916]
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks