De_l_existence_et_des_origines_des_Besin.doc

Description
Download De_l_existence_et_des_origines_des_Besin.doc

Please download to get full document.

View again

of 12
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Documents

Publish on:

Views: 0 | Pages: 12

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
  De l’existence et des srcinesdes Besingômbe Par Kiatezua Lubanzadio Luyaluka, Ph. D. (hon. kiatezuall!yahoo. r#ns$tut des %ciences &nimi'ues Kinshasa, Democra$c e)ublic o *ongo Mots clés : Besingombe, manianga, kôngo, kimbangu, ethnie, b+ende, banzika Résumé Parmi les ethnies kôngo les Besingombe sont ceux dont les srcines sont restes inex)li'uesou aussement a))rhendes. *et ar$cle retrace gr-ce  une analyse base sur l’histoire,l’ethnogra)hie, l’anthro)ologie et la linguis$'ue l’existence et les srcines des membres dece/e ethnie. *ontrairement  l’asser$on selon la'uelle ces Besingombe sont des 0anianga1enue de la ri1e nord du 2eu1e *ongo )our le1er les b3u s, cet ar$cle dmontre 'ue lessrcines des Besingombe se trou1ent dans les guerres 'ue les rois du Kongo dia 4to$la a1ecleurs guerriers Bangombe menaient contre les 0anianga 'ui, ayant tra1ers le 2eu1e, ne1oulaient )as se soume/re  leur autorit. & la 5n de ces guerres meurtri6res, une autre1ague des Bangombe 1enue du sud occu)a le no man’s land laiss entre les comba/ants etethnies Bandibu. Les Besingombe actuels sont une ethnie  )art en$6re com)ose desdescendants des Bangombe et des 0anianga ma 4gombe. 1Introduction #l existe des 1rits histori'ues 'ui aute d’7tre ra))ele  la mmoire 5nissent )ar tomberdans l’oublie, l’amnsie collec$1e leur subs$tuant des a8rma$ons 'ui 5nissent )ar s’im)osercomme la 1racit des aits. L’existence et les srcines des Besingômbe est l’une des ces 1rits 'ue l’amnsie collec$1e a)res'ue e9aces des annales de l’histoire des Bakôngo si bien 'ue dans une monogra)hiesur les ethnies de la )ubli'ue dmocra$'ue du *ongo (D* Lon de %aint 0oulinex)li'ue  )ro)os de la classi5ca$on ethni'ue de Bakôngo : ; 4ous n<y indi'uons )as les Besi4gombe ni les Balem u, 'ue les autorits )oli$'ues et les ethnologues ont en gnral re usde reconna=tre, a1ec comme argument 'u<aucun anc7tre commun ne )eut leur 7tre assignet 'u<ils n<ont )as d<iden$t culturelle 'ui les dis$ngue de la )o)ula$on en1ironnante, les4dibu et les 0anianga en l<occurrence. > (%aint 0oulin, ).?  & ce/e grande amnsie collec$1e concernant l’iden$t des Besingômbe s’a@outenaturellement une con usion au su@et de leurs srcines A des srcines 'ue beaucou) situentdans une tra1erse des ethnies manianga dans le but de 1enir le1er les b3u s au sud duleu1e *ongo. #l nous est donc a))aru indis)ensable de rtablir la 1rit en montrant )ar une analyse basesur l’histoire, l’ethnogra)hie, l’anthro)ologie et la linguis$'ue les srcines des membres del’ethnie a))el au@ourd’hui Besingômbe et leur iden$t )ro)re dis$ncte des 0anianga toutcomme des 4dibu. 2Qu’est ce qu’une ethnie ? &)r6s a1oir tent d’es'uisser une bauche de d5ni$on d’une l’ethnie en terme d’en$tculturelle se reconnaissant en un anc7tre commun et re1endi'uant un )atrimoine culturellecommun, Lon de %aint 0oulin (). C rela$1ise en soulignant : ; ous les auteurs 'ui ontessay d<tablir la carte ethni'ue du *ongo ont abou$  la conclusion 'u<aucune d5ni$onne )ermet de classer de aEon uni1o'ue toutes les )o)ula$ons du )ays. Les noms ethni'uesont des )ro1enances extr7mement 1ariables.  » On ne peut donc pas, pour ainsi dire, faireremonter chaque ethnie kôngo à un ancêtre commun. Nous allons donc nous en tenir la perception selon laquelle : « Les identits ethni'ues sont essen$ellement d<ordre culturel,c<estFFdire 'u<elles sont cons$tues )ar l!adhsion à un même ensem le de perceptions et de#aleurs. » Notre h$poth%se de dpart est donc que l&ethnie 'esingôm e est issue d&une identit forge par une histoire commune de lutte et de migration à laquelle tous les mem res de cette entitculturelle peu#ent s&identifier et qui constitue leur patrimoine commun. (omme l&atteste Londe )aint *oulin : « Dans les en'u7tes dmogra)hi'ues e9ectues  Kinshasa, GH.?CI)ersonnes se sont dites Besi 4gombe en GIHH, J. en GIM et M.MC en GIH. > 3Les Maniânga et le Kôngo dia Ntôtila ukiau (GIMI : G crit dans sont li1re sur la cosmogonie Kôngo ce 'ui suit : ; &)r6sl’clatement du )remier Kôngo NKôngo dia Oku (Q les gens all6rent cons$tuer d’autresRtats, royaumes et em)ires d’oS l’a))ella$on de Kôngo. &insi : Kôngo dia Bu7nde(a))artenant aux Babu7nde F 0ani-nga. Kôngo dia 4tô$la (a))artenant au roi, Kakôngo,Rtat de TOngu, etc. >&insi l’histoire a8rmeFtFelle 'ue, bien 'u’tant indniablement des Bakôngo, car srcinairesdu KôngoFdiaFOku, les 0ani-nga,  l’srcine, ne aisaient )as )ar$e du oyaume de Kôngodia 4tô$la, royaume dont la *a)itale tait 0banzaFKôngo, situe au@ourd’hui en terreangolaise. *e ait est aussi a))uy )ar Ueorges Peter 0urdock comme le ra))orte V. 0ouyabi(C : GC en ces termes : WB+ende a))ar$ennent au grou)e Kôngo et (Q leur territoirea1ec celui des %Ondi, Dôndo, K-mba et 1entuellement des B7mbe ormaient le 4sOndi, une  )ro1ince du 1ieux royaume de KôngoW. La )rsence dans ce/e liste des )eu)les comme lesB7mbe, les Dôndo, 'ui ne s’iden$5ent )as gnralement comme des 0ani-nga, montre bien'ue le ; 1ieux royaume de Kôngo > dont il est 'ues$on ici est le Kôngo dia Oku. #l est aussi connu dans l’histoire 'ue les royaumes orms )ar les 0ani-nga n’eurent )as la)ros)rit du Kôngo dia 4tô$la, et 'ue les 0ani-nga 1oulaientFtra1erser le 2eu1e *ongo,mais sans se soume/re  l’autorit du 4tô$la. Les tra1erses de ces ethnies Kôngo du 4ord urent  l’srcine des guerres incessantes, car les 4tô$la d endaient leur territoire contrece/e in1asion. De 0unck (GIG : CG nous dit  ce )ro)os 'ue le 4tô$la Don Bernado ut tuen GHM dans le combat contre les Banzika. Don Xenrike, D+adiki )rit la )lace du roi d unt,mais trou1a lui aussi la mort dans le combat a1ec les m7me Banzika & )ro)os des Banzika, Batshikama (GIG : GCFGC? donne une ex)lica$on 'ui )ermet de lesiden$5er aux 0ani-nga, il nous ra))orte ces )ro)os de Duarte Lo)ez : ; &uFdel du royaumede Loango, on rencontre les )eu)les a))els &nzi'ues, Q Le )ays des &nzi'ues con$entbeaucou) de mines de cui1re. Les habitants de ce )ays abri'uent en grande 'uan$ts destoiles de )alme. *e sont des hommes tr6s lestes, belli'ueux, )rom)tes  )rendre les armes,etc. > Batshikama a@oute : ; #ncontestablement, Duarte Lo)ez ne ait dcrire ici 'ue le )aysde Badôndo, c<estFFdire, le 0ayômbe (le TOngu et le 4ordFYuest de Luôzi. > Les Banzika, ces )o)ula$ons ; )rom)tes  )rendre les armes >, a1ec les'uels l’arme de4tô$la lutait, sont donc les Bu7nde dont 0ouyabi nous a )arl, c<estFFdire les 0ani-nga. Lesmines de cui1re on les trou1e  BokoF%ôngo. *omme l’indi'ue bien le nom, car ; sôngo > aitallusion au cui1re, comme d’ailleurs le souligne Karl Laman dans son Dic$onnaire KikongoFranEais : ; 4sôngo, cui1reA N4sôngo a Lemba, anneau de laiton, cui1re )our le nkisi  LembaA > De 0unck (GIG : CG con5rme les aits ex)li'us ciFhaut. #l dit : ; Zui sont les Banzika [ *esont ceux 'ue nous a))elons )ar un nou1eau nom les 0ani-nga : dans leurs 1rais noms cesont des Bab+ende et des BasOndi. > De 0unck a@oute 'u’ils eurent beaucou) de guerrescontre les 4tô$la, mais )lus tard ils se soumirent  l’autorit du roi et acce)t6rent de )ayerl’im)ôt. 4La tradition et les guerres entre les Bani!a et les Ngô #e Pour ce 'ui est de la tradi$on kôngo, *u1elier (GIJ\ : MJ nous )arle des clans du Kôngo dia4tô$la 'ui ont t tr6s mar'us )ar les a9res de ces guerres et la dbandade 'ui s’ensui1ait.&insi le clan 4gômbe ende, 'ue l’on trou1e  ]ombo et  Lu1itOku (%ongololo, ditFil :; Maniânga mabuta Ngômbe, Ngômbe ye Ngômbe zikwenda butana . > Puis'ue l’auteurn’u$lise )as des accents circon2exes, ce dicton )eut 7tre com)ris de deux mani6res :  Maniânga mabuta Ngombe  : les Maniânga sont les gniteurs  des Ngômbe.  Maniânga mabûta Ngombe  : les 0ani-nga ont ba/u les 4gombe.  Le )robl6me est donc de sa1oir la'uelle de ces deux inter)rta$ons est la correcte. La)remi6re hy)oth6se im)li'ue 'ue tous les 4gômbe sont des descendants des 0ani-nga. Yrnous dmontrons )lus loin 'u’une grande )ar$e des Besingombe est 1enue s’installer dans leterritoire de UombeF0atadi en 1enant directement de Kôngo dia 4to$la, ce/e migra$on aeu lieu au dbut du GI e  si6cle. *es clans ne sont donc )as des descendants des 0ani-nga. &insi donc, l’hy)oth6se la )lus )lausible est celle d’un con2it 'ui a o))os les 0ani-nga etles 4gômbe et 'ue l’histoire nous ra))elle  tra1ers les ndumbululu  ()o6me )i'ue desclans. %elon ce/e hy)oth6se la bonne traduc$on du dicton susmen$onn est : ; les0ani-nga ont ra)) durement les guerriers 4gômbe et, dans leur uite, ces derniers ontcommenc  se dis)uter, certainement se re@etant les uns sur les autres la cause dudb-cle. > La 'ues$on est donc de sa1oir : estFce 'ue la tradi$on sou$ent une telleinter)rta$on [ 4$1Le Kôngo dia Ntotila et les guerriers Ngô #e 4ous sa1ons 'u’a)r6s l’arri1e des Yccidentaux et leurs immix$ons dans le r6glement dessuccessions au trône du 4tô$la, la succession lec$1e a 5nalement laiss la )lace  la lu/earme )our la couronne royale A de l est sor$ le dicton : ; Kôngo dia ngolo, vo kuna yengolo ko, Kôngo kulendi dio yâla ko . > (0unck, GG : C\ Yr le clan 4gombe ende 'ue l’on trou1e encore  ]ombo dclare : ; Ngombe Tende, vokufwidi Tende ko, Kingombe kulendi dio yâla ko . > (*u1ellier, GIJ\ : MJ. #l est  noter ici 'uele )robl6me ne se )osait )as au ni1eau de la succession  la t7te des clans, mais du royaume.#l est donc clairement s$)ul dans ce ndumbululu  'ue )ersonne ne )eut gou1erner le )aysdes 4gombe, si les 4gombe ende ne meurent )as )our son installa$on au trône. Yr le )aysdes 4gombe ende n’est autre 'ue le Kôngo dia 4to$la. Rn tout tat de cause, 'uelle 'ue soit la succession dont il est 'ues$on, ce dicton nousmontre 'ue les 4gombe taient des guerriers du )lus )ros)6re des royaumes kôngo. Rt c’estces m7mes 4gômbe ende 'ue l’on trou1e  Lu1ituku (%ongololo et 'ui se ra))ellent desa9res de la guerre a1ec les Banzika en disant : ; Maniânga mabuta Ngômbe, Ngômbe yeNgômbe zikwenda butana . > (*u1ellier, GIJ\ : . 4$2Le t% oignage du clan Kinuani 4ous )ou1ons lire ce 'ui suit dans le li1re Nkutana za makanda  de *u1ellier (GIJ\ :  :; Kinuani kia nwana ye na Ngombe ; buku-buku kia nkamba kilembana na Ngombesumbuka. > *e 'ui se traduit )ar : Kinuani s’est ba/u a1ec 4a 4gombe (les guerriers4gômbe, Kinuani est une barri6re aite du bois nkâmba  et 'ue les guerriers 4gômbe ne)ou1aient )as ranchir. Par ce ndumbululu , Kinuanai (du 1erbe nuâna , se ba/re, dont le nomindi'ue bien 'u’il est un clan de guerriers, nous a))rend 'u’il a a9ront les guerriers4gômbe. 0ais 'ui sont ces guerriers Kinuani 'ui ont tenu en chec les 4gômbe [
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks