Danse et traces d'écritures. Cours IV : Initiation à l histoire de l art arménien

Description
Danse et traces d'écritures Cours IV : Initiation à l histoire de l art arménien Carte de l Arménie historique Le cadre géographique 3 Sainte-Hripsimée d Etchmiadzine, 618 I- Histoire des supports Monastère

Please download to get full document.

View again

of 66
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Essays & Theses

Publish on:

Views: 27 | Pages: 66

Extension: PDF | Download: 0

Share
Transcript
Danse et traces d'écritures Cours IV : Initiation à l histoire de l art arménien Carte de l Arménie historique Le cadre géographique 3 Sainte-Hripsimée d Etchmiadzine, 618 I- Histoire des supports Monastère d Haghardzine, X e -XIII e siècles A- L architecture Le site métallurgique de Médzamor Maisons de Techébaïni VII e s. av. J.-C. 7 Temple de Mousasir (- 810) 8 Temple de Garni (77) 9 La ville de Dvin (IVe siècle) 10 Vision de saint Grégoire l Illuminateur «Je vis [que] sur les croix des quatre colonnes s unirent ensemble des arcs admirables et sur ces arcs je vis un édifice avec une coupole, en forme de pavillon cubique, formé de nuages; c était une œuvre prodigieusement divine.» 11 Les deux plus anciennes églises d Europe au nord des Alpes : 794 pour Aix-la-Chapelle, 806 pour Germiny-des-Près. En Arménie, il y a 131 églises paléochrétiennes encore conservées, construites entre 295 et 698. Elles se répartissent comme suit : 15 églises du IV e siècle, 27 églises du V e siècle, 37 églises du VI e siècle, 52 églises du VII e siècle. Construite vers 300 sur plan carré Cathédrale d Etchmiadzin Succès : règne de la coupole sur quatre piliers 14 Basilique à coupole d Odzoun 15 Salle à coupole d Aroutch 16 Eglise à carré tétraconque de Mastara VIe siècle 17 L église de Sainte-Hripsimée d Etchmiadzine Construite en 618 marque l apogée de l architecture arménienne paléochrétienne Rotonde de Zwartnotz (643) 19 Les royaumes arméniens médiévaux IX e -XI e siècles 20 Renaissance de l art arménien au IX e siècle La structure des édifices étant considérée comme parfaire, l évolution de l architecture arménienne se tourne vers deux nouvelles directions : Les bâtiments annexes (réfectoire, clocher, porche, etc.) ; L ornementation. 22 Sainte-Croix d Aghtamar ( ) 23 Palais d Aghtamar ( ) : origine de l ogive gothique 24 25 Monastère de Gadzassar (XIII e siècle) 26 Église à deux niveaux de Noravank (1339) 27 B- Les khatchkars Pierres portant des croix gravées Une tradition ancienne Depuis le II e millénaire av. J.-C., en Arménie, des stèles ornées de vishaps. Les stèles paléochrétiennes V e -VII e siècles Stèle de Taline, VIIe siècle Naissance des khatchkars au IX e siècle Caractéristiques : Une grande croix centrale ; Des motifs secondaires ; Une bordure. Khatchkar de maître Boghos C- Les tapis «On exporte de Dabil des tissus en poil de chèvre et en laine, tels que tapis, oreillers, coussins, tapis de selle, lacets de pantalon et autres étoffes du même genre, de fabrication arménienne, teintes au kermès. Ces tapisseries ne sont égalées en aucun point de l'univers, d'aucune façon et en aucune technique.» Ibn Hawqal «Les Arméniens fabriquent les plus fins tapis et les plus beaux du monde, et aussi des draps de soie de diverses couleurs, très beaux et très riches, en très grande quantité, et beaucoup d'autres choses.» Marco Polo Pazyryk, le plus vieux tapis du monde 35 36 37 38 Le tribut de la province d Arménie «Arminiyya : 15 millions de dirhams ; Tapis mahfura : 20 ; Tissus de couleurs : 580 pièces ; Poissons salés traités : litres ; Tarekhs : litres ; Faucons : 30 ; Mulets : 200.» Ibn Hawqal, De la configuration de la terre, vers 988 «On exporte de Dabil des tissus en poils de chèvre et en laine, tels que tapis, oreillers, coussins, tapis de selle, lacets de pantalon et autres étoffes du même genre, de fabrication arménienne, teintes au kermès. C'est une teinture rouge, qu'on utilise pour les étoffes en poils de chèvre et la laine; elle provient d'un ver qui tisse autour de lui-même comme le ver à soie s'enveloppe de son cocon de soie grège. On fabrique des soies à dessins, dont on rencontre beaucoup l'équivalent dans l'empire byzantin, bien qu'elles soient importées d'arménie. Parmi les produits arméniens, il y a des manteaux de dames, des coussins, des tapis, des tentures, des tapis étroits, des coussins ronds, des oreillers et des tapis de selle. Ces tapisseries ne sont égalées en aucun point de l'univers, d'aucune façon et en aucune technique. Ce texte montre, d autre part, que les tapis que l on rencontre dans l empire byzantin étaient confectionnés par des Arméniens. Il confirme que les tapis (à croix, mais ils se sont presque tous) en circulation à Byzance étaient arméniens. D ailleurs, une loi du code justinien datée de 427 défend de figurer la croix sur le sol. Et Paul diacre de rapporter le fait suivant : «Un jour, l empereur Tibère Constantin [ ] parcourant son palais, vit dans le pavé une dalle de marbre sur laquelle la croix était gravée : Et quoi, dit-il, la croix du Seigneur dont nous marquons nos fronts et nos poitrines, voilà que nous la foulons au pied! Sur ces mots, il fit ôter la dalle.» Carte des centres de fabrication de tapis au Xe siècle Mer Noire Ko Ani Kalikala Sébaste ARMÉNIE Mélitène e at r h CH IRVShemakha AN Dvin e ax r A Marand Tabriz Amida p Eu ur a Derbent Khursan Mer Caspienne Ti e gr Ils se situent tous en Arménie P. 30 C- L enluminure Les débute de l enluminure arménienne au VI e siècle L Annonciation à Zacharie selon l évangile d Etchmiazine (fin VI e -début du VII e siècle) Origine des motifs L Annonciation dans sa forme la plus courante Apogée de l enluminure arménienne «Une origine commune de la peinture italienne et de la peinture byzantine tardive peut être trouvée en Arménie cilicienne dont les manuscrits enluminés du XIII e siècle combinent la richesse et la puissance avec une émotion doucement humaine que Byzance n a jamais connue.» Sir Steven Runciman La Pentecôte peinte par Thoros Rosline vers II- La grammaire ornementale arménienne Enluminure X e siècle Khatchkar XIV e -XV e siècles Reliure XVI e siècle Les lois le cadre : délimitation d un espace sacré, les bordures : une gradation symbolique, la croix : l espace de célébration. Délimitation d un espace pour se relier avec le divin A- le cadre B- les bordures Elle semble symboliser une gradation ou une sorte d initiation à la partie centrale. C est la raison pour laquelle, dans les tapis, on retrouve dans les bordures, on retrouve les éléments du vocabulaire ornemental qui sont développés dans la partie centrale. Les bordures en Տ Ces Տ sont en fait des T dans l alphabet arménien, première lettre du mot arménien Տեր Ter qui signifie Dieu, Seigneur. Deux exemples de bordures Tablier traditionnel XVII e siècle Katchkar de Goshavank 1291 C- la partie centrale Un espace de célébration de la croix, par analogie avec le Christ selon Jean VI, 47 Trois objets différents A composition analogue. D- Le cadrage A B La même composition de base fournie des milliers de variation grâce au cadrage Le vocabulaire ornemental «Les Grecs et les Géorgiens honorent davantage les images ; les Arméniens, la croix.» Mékhitar Goch ( ) A- L héritage préchrétien Le vishap Le vishap est une divinité bienfaisante, un dragon lié aux sources et aux rivières. Il est caractéristique de l art de l Arménie antique et médiévale. B- Le vocabulaire ornementale biblique La croix Détail du khatchkar de Goshavank et plan de la cathédrale d Etchmiadzin Fragment de la façade de Zwartnotz Les motifs végétaux C- Le vocabulaire ornemental arménien Tapis de Stuttgart Tapis du Musée d Histoire de l Arménie, Erevan Conclusion Tablier traditionnel XVIII e siècle La grammaire ornementale est stable sur près d un millénaire La grammaire ornementale s applique à tous les supports schéma La grammaire ornementale n empêche pas une infinité de variations et de détails Groupe de khatchkars de l église de Sourb Astvadzadzin, XII e siècle Finis libri, sed non finis Quærendi. [Que ceci soit la fin du livre, Mais non la fin de la recherche] Bernardus de Claravalle De consideratione libri quinque ad Eugenium Tertium Pour aller plus loin
Related Search
Similar documents
View more...
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks