5628

Description
Compétition 15 fév 2019

Please download to get full document.

View again

of 16
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Information
Category:

Documents

Publish on:

Views: 4 | Pages: 16

Extension: PDF | Download: 0

Share
Tags
Transcript
  www.competition.dz  VENDREDI 15 FÉVRIER 201930 DA  N°5628 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT ET LA MAGIE DUMAS S'ESTOMPA ! Avec un effectif tout juste moyen pour ne pas dire faible, Francky a réussi à faire trembler des clubs au budget 10fois plus grand dont les remplaçants des remplaçants sontbeaucoup plus forts que les meilleurs Canaris qui existent.Les Kabyles sont vite tombés amoureux de cette jeuneéquipe disciplinée et volontaire ; ils ont même adhéré auprojet de Mellal et accepté de payer plus que les autrespour voir la JSK se produire. Mais tout a changé lorsque lediscours des dirigeants a changé. Parler de titre, de LDC etde podium sans se donner les moyens et la chance de réus-sir n'est ni sensé ni intelligent. Cette JSK pouvait-ellegagner le titre ? Oui, si la cellule de recrutement menée parle frère du président avait réussi son recrutement l'hiverdernier. Peut-elle encore finir 2e ? Oui, si Chetti, Salhi,Fiston, Benyoucef, Benkhelifa et Hamroun retrouvent leurniveau optimal. Les supporters peuvent-ils se contenterd'un maintien honorable ? La réponse est non, quand on estfan d'un club portant 7 étoiles sur son maillot. Il est pour + 50 % des points ramenés Salhi , la grande injustice A 8 POINTS  DE SON DAUPHIN, MAIS À LA VEILLE DE 3 DERBYS DIFFICILES Le 8 e sacre, l'USMA  RESTE PRUDENTE   Froger : «Etre à la hauteur de notre statut de leader» Chita : «Le titre ? Ce n'est pas encore acquis» «On n'imagine pasun autre scénario que la qualif » J-1 Une bonne nouvelle en cache une autre Soumana qualifié GAYA, C'EST LAGRANDE FORME Ce fut son 2 e but face au Zamalek Yaya : «Ce club me réussit bien» Bouzidi :«Aucuncontact» Demou, pasencore prêt Amrouche obligé de reconduire la paire MEROUANI- BENDEBKA Suspendu face à l'ESS Benkhelifa :«Je ne méritais pas ce carton»  www.competition.dz Vendredi 15 février 2019 2 PAR ILYÈS NASSIM L'USM Alger se dirige droit vers le titrede champion d'Algérie, alors qu'il reste enco-re 8 matches à jouer. Le chiffre 8 semble por-ter bonheur à l'équipe usmiste puisqu'ellepossède 8 points d'avance sur le poursuivantimmédiat, à 8 journées de la fin du cham-pionnat où le 8e titre de l'histoire du club luitend les bras. Sans trop faire de bruit, lesAlgérois consolident leur position et confir-ment leur domination en championnat.Même si l'équipe a évolué devant un adver-saire qui lutte pour sa survie en Ligue 1, elles'est montrée autoritaire et aurait pu l'empor-ter. Sur une pelouse abîmée, les Algérois onteu du mal à développer leur jeu. Mais forceest de reconnaître qu'ils étaient plus à l'aisesur le terrain et ont porté le danger dans lecamp adverse. Benguit, Ibara et autre Ardjisont arrivés plusieurs fois dans la zone dugardien de but Boufenèche. Les hommes deThierry Froger avaient l'opportunité degagner le match, mais il y avait un énormegâchis en attaque. Ils ont dominé les débats,mais les défenseurs m'lilis ont bien fermé lesespaces et ne laissaient rien passer, même siles attaquants usmistes étaient les plus dan-gereux. Malgré un «petit» parcours hors Alger L'actuel leader de la L1 a accentué son avan-ce sur le deuxième après la défaite de la JSKau stade du 20-Août devant le CRB.Désormais, l'écart est de huit points. L'USMAa réalisé un parcours de champion est entrain de tuer le suspense. Deuxièmes au clas-sement des meilleures équipes à l'extérieur,les gars de Soustara ont rejoint leur grandrival, le MCA, et font par la même occasionun pas de plus vers le sacre. Présentéecomme une équipe qui ne gagne qu'à Alger,l'USMA a encore une fois raté une belle occa-sion de montrer sa supériorité, surtout quel'adversaire du jour a joué plus d'un quartd'heure en infériorité numérique après l'ex-pulsion de leur gardien de but Boufenèche.Ceci dit, on ne va pas cracher sur ce nul quiplace l'USMA sur une voie royale pour allerchercher un nouveau titre.  Assurer les trois derbies algérois L'USM Alger pourrait assurer presque défini-tivement le titre lors des trois prochainsmatches. En effet, le calendrier lui proposetrois rencontres face à des clubs algérois. LesUsmistes savent négocier ce genre deconfrontations puisque, hormis le MCAcontre lequel ils ont été contraints au partagedes points, les autres adversaires ont laissédes plumes. Sur les cinq matches joués faceaux équipes de la capitale, l'USMA a prati-quement fait le plein avec quatre victoires etun seul nul, soit 13 points sur 15 possibles.Cependant, ce ne sera pas facile face auParadou AC, l'équipe qui pratique le meilleurfootball du championnat de Ligue 1 et quiaspire décrocher une place sur le podiumpour couronner une saison de tout premierordre. D'ailleurs, le PAC n'est qu'à un pointde la deuxième place occupée par la JSK, cequi rend la tâche des Usmistes très difficile. Ily aura ensuite le derby de la saison face auMCA, qui cherche aussi une place sur lepodium et, enfin, la confrontation face auCRB, qui revient en force en cette deuxièmepériode de la saison. Ça va se jouer certaine-ment lors de ces trois matches pour les Rougeet Noir. I. N. Avec 8 points d'avance sur la JSK  QUI PEUT PRIVERLES USMISTES DELEUR 8 e TITRE ? En prévision desmatches restants Froger : «Etre à lahauteur de notrestatut de leader» L'entraîneur de l'USMA ThierryFroger se montre satisfait dela prestation de son équipeà Aïn M'lila, mais aussi dupoint arraché face à uneéquipe qui lutte pour sasurvie en Ligue 1. Nous sommes venuspour un but, à savoirne pas perdre. Nousavons réussi àrepartir avec unbon point ; jepense qu'il nefaut pas crachersur cet acquis. Il ne faut pasoublier que nous avons jouésur une pelouse abîmée, quine permettait pas de dévelop-per notre jeu. Il y a aussi laqualité de l'adversaire. Pourcertains, c'est une équipe quilutte pour son maintien, doncle favori devait être l'USMA.Mais, croyez-moi, l'ASAMreste un adversaire trèscoriace, et le fait de l'affron-ter avec son objectif degagner pour s'extirper de lazone rouge a rendu notretâche plus difficile. Noussavions au départ que nousallons rencontrerquelques problèmes. Jesuis satisfait du résultatréalisé à Aïn M'lila ; nousallons faire en sorte de pour-suivre notre série de bonsrésultats , a indiqué le coach.Concernant la suite de la sai-son, Froger assure que sonéquipe va l'aborder avec tou-jours le même état d'esprit. Nous savons que la suitesera très importante et quedes matches très difficilesnous attendent. Nous devonsnous montrer à la hauteur denotre statut de leader quelque soit l'adversaire. Nousallons jouer tous nos matchesavec la même ambition, àsavoir empocher les points ,conclut-il. I. N. L'USMA n'a pas perdu, mais n'apas gagné encore une fois àl'extérieur. Comment expliquez-vous cela ?  Je pense que ce n'est pas facilede revenir indemne du stade d'AïnM'lila. Il faut dire que l'ASAMreste un adversaire de taille, quipose de sérieux problèmes àchaque formation qu'il rencontre.Nous aurions aimé revenir avecles trois points, mais le nul arrangeégalement nos affaires. Surtout que l'écart sur ledeuxième est de 8 points, n'est-ce pas ? Nous ne focalisons pas sur ceque réalisent les autres formations.Mais le fait d'accentuer l'écart quinous sépare du deuxième mêmesans gagner est une bonne chose. Ilfaut dire aussi que la pelouse dustade d'Aïn M'lila ne nous a paspermis de développer notre jeu. Peut-on dire que le titre estacquis avec cet écart ? Acquis ? Pas encore, mais noussommes sur la bonne voie. Nousdevons gérer la suite de lacompétition avec beau-coup d'intelligence.Nous savons que le restedes matches seront trèsdifficiles, surtout quenous affronterons deséquipes qui jouent soit pourle maintien soit pour uneplace sur le podium. Justement, vous aurez unesérie de trois derbiesconsécutifs. Commentvoyez-vous cesmatches? L'USMA a toujoursréalisé de belles presta-tions dans les derbiesalgérois. Nous allonstout donner pour fairele plein et avancer dansnotre quête du titre. Ce nesera pas facile face à desadversaires de qualité, maisnous sommes décidés à noussurpasser. Réussir cette étapenous permettrait de mettreune main sur le titre. I. N. L'avant-centre usmiste Prince Ibara, qui amontré des signes positifsen début de saison, semblerentrer dans les rangs.L'international congolaisn'arrive plus à se montrerefficace, comme il le fut lorsdes 12 premières journéesoù il avait inscrit pas moinsde 6 buts en 8 matches joués. Depuis, il n'a marquéqu'une seule fois. C'étaitlors du derby face au NAHussein Dey où il était l'au-teur du premier but surpenalty. Et pour voir Ibarainscrire un but sur uneaction de jeu, il faudraremonter au 30 octobre2018 face à l'O Médéa.Pourtant, il jouit d'untemps de jeu très importantpar rapport à certains deses coéquipiers. Mercrediface à l'ASAM, le Congolaisa encore une fois buté surla défense m'lilie, et il n'estpas parvenu à faire la diffé-rence. Aligné lors de cinqsur les sept matches de laphase retour, les chiffresd'Ibara ne sont pasconvaincants. Il a raté deuxrencontres pour suspensionet semble quelque peuaffecté par la réaction dessupporters qui l'avaientinsulté lors de la rencontreface à l'USM Bel-Abbès.D'ailleurs, cela l'avait pous-sé à demander ses papiers.Après avoir été accueillicomme une star, il a vouluquitter l'USMA six moisseulement après son arri-vée. Il n'a pas supporté l'at-titude du public usmiste.Cela s'est répercuté sur sonrendement et il tarde àretrouver son efficacité dudébut de saison. Il estappelé à se secouer car ilrisque de ne pas jouir de laconfiance de son coach s'ilcontinue à montrer unniveau loin des attentes.Tous les espoirs reposenten attaque sur lui pourmener l'équipe à réaliserson objectif, à savoir arra-cher son 8e titre de cham-pion d'Algérie. I. N. Reprise dimanche Après le match disputé mercredi contre l'AS Aïn M'lila,les joueurs usmistes ont bénéficié de trois jours derepos. L'entraîneur Froger devrait préparer un program-me assez copieux afin de maintenir le rythme et laconcentration des joueurs, sachant que l'équipe devraobserver un repos forcé jusqu'au 1er mars. Mais il fautdire que cette trêve permettrait au coach de récupérerses blessés, à l'image de Meziane et Benyahia, attenduspour la reprise dimanche au stade Omar-Hamadi. La revanche de Benguit Abderaouf Benguit, qui n'a pas appréciésa mise à l'écart lors des précédentesrencontres de l'USMA, semble revenir enforce. Malgré la présence de joueurs dequalité, à l'image de Chita, Benkhemassaet même Koudri, l'entraîneur ThierryFroger lui a fait confiance et lui a confiél'animation du jeu de l'USMA lors dumatch face à l'ASAM. Il faut reconnaîtrequ'il s'était montré très en verve et arendu une copie honorable. Benguit atrouvé sa place dans le onze-type et necompte pas la lâcher. Une belle revanchede l'international algérien, qui souhaiteretrouver son niveau et pourquoi pasrécupérer une place en sélection natio-nale avant la CAN. Son dernier but sur une action de jeuremonte au 30 octobre Ibara peine àretrouver sonefficacité La blessure de Chafaï inquiète le coach En plus de la blessure de Mohamed Benyahia,le défenseur axial Farouk Chafaï n'est pas alléau bout de la rencontre face à l'AS Aïn M'lila. Ila dû céder sa place pour blessure après untélescopage avec un joueur adverse. Remplacépar Belarbi, l'entraîneur espère que la blessurede Chafaï ne sera pas grave afin de le récupé-rer lors de la reprise de la compétition. Il fautsavoir que l'USMA a souffert énormément del'absence des joueurs évoluant dans l'axe de ladéfense durant cette saison. Cette situation apoussé le coach à improviser pour aligner unecharnière centrale sur laquelle reposerait ladéfense usmiste. Chérifi, Benmoussa et mêmeMeftah ont joué dans l'axe pour dépanner . CHITA : «LE TITRE ? CE N'EST PAS ENCORE ACQUIS»  3 www.competition.dz Vendredi 15 février 2019 Nouvelle déconvenue pourla JSK qui s'est inclinéeavant-hier face au CRB.Une défaite qui faitbeaucoup de mal auxCanaris et qui les plongedans le doute. Pourtant,Franck Dumas n'a pascessé d'apporter deschangements, mais ça n'apas marché. PAR ISLAM Z. Cela commence à faire beau-coup pour l'équipe kabyle quistagne et qui ne réussit plus àavancer. De plus, c'est davantagele contenu qui dérange avec desprestations insipides qui font queles hommes de Dumas sont enplein doute actuellement. Justement, le coach, on en parle.On ne peut pas lui reprocher de nepas avoir essayé. A chaque matchdu championnat, il tente d'appor-ter des solutions, notamment enattaque, mais cela ne suffit pluspour autant. Belkacemi en pointepuis à gauche, la paire Belgherbi-Uché, Fison en pointe, puisHamroun et Belghrbi… Il aura tout essayé Au final, le coach aura tout tenté,mais en vain. Il a changé des joueurs, de postes à des joueurscomme Fiston sur le couloir puisen pointe, Hamroune en pointe,Benyoucef meneur de jeu, mais lesrésultats n'ont pas suivi du tout.Le Normand a épuisé toutes cescartes. A moins qu'il ne nous sur-prenne à nouveau, ce qui nerisque pas d'arriver, vu la faiblessede son effectif, on pourra dire quela Magie Dumas a pris fin. Est-cequ'il a réussi sa mission ? Oui, biensur que oui, l'équipe a assuré sonmaintien haut la main et est tou- jours deuxième, ce qui est, vue l'ef-fectif presque impossible à réali-ser. Pouvait-il faire mieux, oui,évidemment que oui, surtout siMellal et ses collaborateursavaient fait preuve de plus de tactdans le recrutement. Djerrar marque, il s'assoit et se tait On ne sait pas dans quel état d'es-prit se trouve le coach actuelle-ment. Il a refsué de parler après lematch, mais ce qu'on sait parcontre, c'est qu'il commence àprendre conscience que la phaseretour ne sera pas facile et querefaire le parcours de la phase allerest beaucoup plus difficile et com-pliqué que le pensent certains.Cela a pu se confirmer avant-hierau cours du match. Après que leChabab a égalisé, le coach n'a pascessé de donner de la voix aupoint de la perdre, une premièredepuis son arrivée en Algérie.Cependant, ce qui a retenu encoreplus l'attention, c'est après lesecond but de Djerrar. Une foisque l'ancien de la maison a donnél'avantage au Chabab, Dumas s'estassis et on ne l'a plus revu durantles dernières minutes de la ren-contre. Autant dire que le coachn'avait plus rien à dire tellement ilétait déçu par le visage terne mon-tré par son équipe au cours de cematch très important. Il y croyait vraiment Il faut dire que le coach a donnéune très grande importance à cetterencontre de championnat et aétudié le jeu de son adversairecomme il se doit. Il croyait vrai-ment à une belle performance etun bon résultat. D'ailleurs, il n'apas cessé de brouiller les pistes endonnant un faux onze de départqui a même poussé la page offi-cielle du club à l'erreur. Autant destratégies qui confirment queDumas avait pour seul objectif d'aller chercher les trois points dela victoire. Malheureusement, il apu constater que les joueurs sontencore une fois passés à côté etn'ont rien pu faire face à un adver-saire bien plus motivé. Les nouveaux n'ont rien apporté Certes, l'objectif tracé pour Dumasa été atteint puisque l'équipe n'estpas concernée par la relégation, cequi était le deal lors de sa signatu-re. Cependant, avec le temps, lesfans ont repris espoir et rêvé deconsécration, mais la réalité a viterattrapé les Canaris. Un effectif dequalité mais très jeune et man-quant d'expérience. Même lesnouveaux engagés au cours dumercato n'ont pas apporté le plus.Mis à part Benchaïra qui est rapi-dement devenu un élément indis-cutable, Belgherbi, Naït Merabet,Mebahi et Kabari n'ont pas puconfirmer, notamment pour ledernier qui n'a pas encore fêté sapremière. C'est juste des noms surdu papier, des salaires en plus àpayer et surtout une illusion quela JSK s'est renforcé, mais sur leterrain, c'est le néant. Déçu et en colère Ce qu'il faudra retenir decette rencontre face auChabab, c'est l'énormedéception du coach aucoup de sifflet final.D'ailleurs, pour la pre-mière fois, il ne s'est pasexprimé après la fin dela rencontre. Ce quimontre sa déception,mais surtout sa colèrepuisqu'il était danstous ses états aprèscette autre défaite. Il atout mis en œuvrepour essayer de relancerla machine, mais ça n'apas marché. I. Z. On se pose  beaucoup dequestions sur le niveau deSlahi. En effet, le coach l'aquelque peu égratigné enconférence de presse. Après lematch face au CRB, le dernierrempart de la JSK a été encoreune fois pris pour cible enétant désigné comme l'un descoupables de la défaite subie.Les fans restent sceptiquesquant à son niveau actuel etn'ont pas manqué de lecritiquer de manièrevirulente. Cependant, ce qu'ilfaut savoir, Salhi reste l'undes éléments les plus forts del'équipe et a réussi à fairegagner à la JSK beaucoup depoints. On pense notammentau match face à la JSS àBéchar, puis contre le MOB etl'USMBA, mais pas que. Faceà Ain Mlila il a évité àl'équipe une défaite certaine,il a aussi arrêté un penaltyface au MCA…on se souvientaussi du match aller à Sétif oùil avait sorti des arrêtsdécisifs, notamment undernier face à Djabou d'uneclaquette extraordinaire.Autant dire qu'il ne faut pasl'accabler pour tout celad'autant plus que face auCRB, il a sorti pas moins detrois parades décisives mêmes'il s'est troué sur le butégalisateur du Chabab etaussi sur le second puisque sasortie était hasardeuse. Depuis que Benbotn'est plus là, il arégressé Il y a peut-être uneexplication à tout cela. Depuisqu'Oussama Benbot nes'entraîne plus avec l'équipepremière, Salhi n'affiche plusle même visage. Il sait qu'iln'a pas de concurrents et s'estpeut-être relâché. Il a besoinde travailler avec son binômepour donner le meilleur delui-même d'autant plus queBenbot peut aspirer à garderla cage kabyle dans un matchde championnat. Ainsi, aulieu de lui tomber dessus,Salhi doit être encouragé ;Omar Hamenad le fait chaque jour, mais le Chelifien a aussi besoin du soutien de soncoach Dumas et aussi etsurtout de celui dessupporters. I. Z.  Deux joursde repospour lesjoueurs Après larencontre faceau Chabab, lestaff techniquekabyle a décidéd'accorder deuxjours de reposaux joueurspour récupérerun peu. Il fautdire quel'absence decompétition aucours de lasemaineprochaine afavorisé cettedécision ducoach qui adonc étéflexible avecses joueurs.  Reprisesamediaprès-midi Ainsi, le coacha décidéd'accorder deuxjours de reposà ses capésavant dereprendredemain après-midi. Le coachpourra alorsrelancer letravail etessayer detrouver ce quicloche au seinde son équipe.  La trêvepour toutrevoir Il faut dire quepour la JSK,c'est reposforcé durant 15jours. En effet,le championnatobserve unarrêt pourlaisser place àla Couped'Algérie.Maintenant, onpeut dire quecette coupuretombe à picpour lesKabylespuisque le stafftechniquepourra essayerde corriger lesnombreuseslacunesobservéesdernièrementet qui ont faitbeaucoup demal à l'équipequi n'arriveplus à gagnerune rencontre.I. Z. Salhi est pour 50% dans les points ramenés ET LA MAGIE Dumas s'estompa ! Il n'est que l'ombre de lui-même Fiston, c'est quoi le problème ? Entre autres joueurs qui sont en train de toucher le fondactuellement, l'attaquant burundais Abdulrazak Fiston. Cedernier, et cela dure depuis plusieurs matchs maintenant,n'est plus que l'ombre de lui-même. N'ayant plus aucuneinfluence sur le jeu de la JSK, le numéro 10 kabyle n'arriveplus à produire une prestation de qualité. Cela laisse à seposer beaucoup de questions. Lorsqu'il est en sélection,c'est un tout autre joueur ; il parvient à marquer à chaquerencontre. Cependant, en club, il ne marque que trèsrarement. Son dernier but remonte à la Saoura. Personnene comprend ce visage terne et faible de Fiston qui étaitprésenté comme un vrai plus pour la JSK, mais le terrainnous montre tout autre chose. Le joueur a intérêt à seremettre rapidement en question car son niveau actuel nelui permet pas d'être un joueur important pour les Jauneet Vert. Il sera le grand absent face à l'ESS Benkhelifa : «Je n'ai rien fait pour prendre une sanction pourcontestation de décision» En plus du fait d'avoir perdu la rencontre, la JSK a égalementperdu l'un de ses meilleurs joueurs. En effet, Karim Benkhelifaa été averti au cours de la rencontre d'avant-hier et ce cartonpèse lourd, très lourd même. L'arbitre Boukhalfa a mentionnéune contestation de décision et, conséquence, le joueur seraabsent pour la rencontre de l'ESS qui sera très importante.Contacté par nos soins, le joueur n'a pas manqué de fairesavoir sa surprise : Sincèrement, je n'ai rien compris du tout.J'ai pris un jaune pour contestation de décision, mais je n'airien fait pour mériter cette sanction. Je n'ai rien dit à l'arbitre,ni contesté sa décision. D'ailleurs, même Saâdou est allé levoir pour avoir des explications, en vain. Franchement, je suisvraiment déçu car je ne méritais pas une sanction qui va mepriver de la rencontre face à la formation de l'ESS. I. Z.  4 www.competition.dz Vendredi 15 février 2019 Qui l'aurait cru ? Le CRBelouizdad a quitté ladernière place au bout de 6 matches seulement aprèsl'entame de la phase retour. PAR FODIL O.  Au total, le club phare de Lâqiba aoccupé la position de lanterne rougependant 20 journées. Une équipe qui adébuté la saison avec un capital pointsnégatif après la défalcation de 3 pointssuite au forfait déclaré lors de la premiè-re journée face à l'AS Aïn-M'lila.L'équipe a enchaîné, ensuite, deuxcontre-performances avant d'enregistrersa première victoire à la 4e journéedevant le DRB Tadjenanet. S'en est sui-vie une longue série de matches sansvictoire, qui a découragé les plus opti-mistes des Belouizdadis. Au premiertiers de la saison (10e journée), le CRBn'avait récolté que 6 points ; si l'ondéfalque les 3 unités du forfait, il n'aque 3 petits points après le premier tiersde l'exercice. Avec 3 points sur 30 pos-sibles, qui est ce fou qui voudrait accep-ter une mission aussi tordue ? Madar tente le pari le plus fou La situation n'a aucunement fait fuirMadar Holding, qui a décidé deprendre les destinées du club et de ten-ter de sauver ce qu'il y a lieu de sauver.Le groupe et le CRB ont signé un proto-cole d'accord au mois d'octobre dernier,qui consiste au rachat des actions de laSSPA. Le groupe Madar Holding estdevenu actionnaire majoritaire et enta-me sa mission de redresser la barre afinde redorer le blason du CRB et lui assu-rer la place qui devrait être la sienne entant que grand club de football et sym- bole de plusieurs générations à l'originede trophées valeureux et de longuesséries de victoires. Le président-direc-teur général Charaf-Eddine Amara aredonné espoir aux supporters duChabab, qui ont longtemps souffert dela gestion de l'ancienne direction, menéepar Mohamed Bouhafs. Madar a assainiune situation financière catastrophiquedu club, ce qui a permis aux joueurs etmembres du staff technique de seconcentrer exclusivement sur le travail.L'intronisation du groupe Madar adonné espoir à tous les Bélouizdadis eta coïncidé avec l'entame du redresse-ment sur le plan sportif. Après avoirrécolté 6 points en 10 matches, leChabab en a gagné 7 lors des 5 ren-contres restants de la phase aller pourterminer avec un total de 10 points. L'expérience d'Allik Comme Madar avait un projet sérieuxpour le CRB, il fallait miser sur unhomme de terrain. Les responsables dece Groupe ne pouvaient pas trouvermieux que l'ancien président de l'USMAlger Saïd Allik. Le nom de ce dernier atoujours été associé au renouveau del'équipe de Soustara, qui ne serait jamais arrivée là si Allik n'avait pasréussi à mettre les premières bases d'unclub solide. Le nouveau patron du clubest entré dans le vif du sujet ; Saïd Allik,même s'il est toujours président duCSA/USMA, a accepté de jumeler pour la restructuration du club,remettre de l'ordre au sein de l'équipefanion du Chabab et pourquoi pas ten-ter la mission de sortir de la zone derelégation. Allik a entamé tant bien quemal sa mission où certains anciens diri-geants ont tenté de se dresser sur sonchemin. Mais en homme d'expérience, ila su avoir le soutien des Belouizdadis. Ila fait appel à Abdelkader Amrani, quivenait à peine de quitter le champion entitre, le CS Constantine. Un choix judi-cieux conjugué à un renfort étudié avecles arrivées de Bouchar (ex-MCO),Sayoud (ex-USMA), Zeroual (ex-USMBA) et la dernière recrue qualifiée,le Nigérien Hainikoye SoumanaBoubacar (ex-Aduna Stars). La directiondu Chabab ne voulait pas reste là puis-qu'elle fait appel aux services de l'ancienDEN Boualem Charef pour reconstruirela base.  Amrani ne s'est pas dérobé L'entraîneur Abdelkader Amrani aaccepté la mission au moment où denombreux techniciens sollicités ont reje-té toute idée d'être associés à une éven-tuelle relégation du CRB. L'ancien coachdes champions d'Algérie en titre, leCSC, a été convaincu par le projet quelui a étalé sur la table le nouveau direc-teur général de l'équipe Saïd Allik. Ilarrive à la fin de la phase aller et,depuis, le CRB ne sait plus perdre.L'équipe, qui était à la portée de tout lemonde, a solidifié son jeu et devient unemachine à gagner. Sur les9 matches joués jusque-là, toutescompétitionsconfondues, leCRB a enregis-tré 6 victoires(3 en couped'Algérie faceau DRBT, leCA Batna et leSAMohammadia, 3 enchampionnat contre l'ESSétif, l'O Médéa et la JS Kabylie) et 3nuls (AS Aïn-M'lila, Paradou AC, MCAlger). L'attaque a inscrit 12 buts, alorsque la défense n'en a encaissé que 3.Des chiffres sur lesquels les plus opti-mistes n'auraient jamais misé. Après 6rencontres de la phase retour (un matchen moins devant le DRBT), le Chabab aréussi à sortir, pour la première fois, dela dernière place et de la zone des relé-gables. En 6 matches seulement, le CRBa récolté autant de points que lors detoute la phase aller. 13 points (moins les3 du forfait) lors de la première partiede la saison contre 12 en 6 rencontres auretour. Un retournement de situationextraordinaire grâce à un trio qui n'avait jamais douté. F. O. Le joueur va porter lemaillot floqué du numéro25 et pourrait être alignélors du prochain match faceau NA Hussein-Deypourlecompte dumatch aller des quarts definale de la Couped'Algérie. Il faut savoir quele joueur a signé à la der-nière minute, uneheure seulementavant la clôture du mer-cato hivernal. L'entraîneurdevait choisir entre lui etl'attaquant sénégalais,avant qu'il ne tranche enfaveur de l'internationalnigérien de 21 ans.Cependant, le CRB a atten-du un mois jour pour jourafin de pouvoir qualifier le joueur en raison du blocusexercé par son club gha-néen de premièredivision, à savoirAduana Stars FC. Cedernier exigeait une indem-nité de transfert et la révi-sion de la formule de sonarrivée au Chabab. Il exi-geait aussi un départ défi-nitif, alors que le club gha-néen voulait un prêt. Il fautdire que ce transfert a misdu temps pour se concréti-ser ; finalement, il y a eu unheureux dénouement.Hainikoye SoumanaBoubacar a à son actif plu-sieurs sélections avec l'équi-pe nationale du Niger. Il aplusieurs contacts avec desclubs du Soudan ainsi quel'Espérance de Tunis, maisil a préféré tenter une expé-rience au Ghana. Il a signéun contrat de 24 mois etpourrait débuter dès mardiprochain lors du match decoupe d'Algérie face auNAHD. Son transfert a coûté moins de 9.000 euros Mais avant de pouvoir bénéficier des services decet attaquant, la directiondu Chabab a dû payer uneindemnité de transfert. Eneffet, sa libération a coûté la bagatelle somme de 9.000euros, soit environ 200 mil-lions de centimes. Unesomme raisonnable pourun attaquant international,qui pourrait être d'unegrande utilité pour l'équipe.On sait que le CRB évoluaitsans véritable avant-centre,surtout que le jeune Attia,qui avait affiché de réellespotentialités, n'arrive pas àconfirmer. Le Nigérienpourrait constituer le fer delance de l'attaque belouiz-dadie et composer avecl'énorme potentiel deSayoud, le maître à jouer del'équipe, et les deux vire-voltants attaquants quesont Balegh et Bechou. Lessupporters du CRB ont hâtede découvrir ce joueur. Cesera probablement face auNAHD si l'entraîneurAmrani le décide bien évi-demment. F. O. Il ne craint pas les jeux de coulisse Allik : «Je souhaite avoir des arbitrescorrects et honnêtes» Le directeur général du CR BelouizdadSaïd Allik était aux anges après lavictoire de son équipe face à la JSKabylie. Le premier responsable del'équipe sait pertinemment que cesuccès ouvre la voie à l'espoir pour leChabab. Il estime que la résurrectiondu CRB réside dans la conjugaisondes efforts de tout le monde etsurtout la foi des joueurs en leurscapacités de renverser une situationcompromise. Je tiens à remercierles joueurs pour ce qu'ils font encette période. Croyez-moi, ce n'estpas facile aussi bien sur le planphysique que mental. Nous jouonsdepuis le début de la phase retourdes matches de coupe. Nous n'avonspas droit à l'erreur et mentalement,c'est très difficile à supporter. Noussommes dans une situation difficileet ces victoires vont nous donnerplus de confiance pour voir plus clairlors des prochains matches , aindiqué Allik, qui affirme ne pascraindre le jeu de coulisse. Unmatch se joue sur le terrain et laseule chose que je demande, c'estd'avoir des arbitres corrects ethonnêtes , a-t-il fait savoir.F. O. Bouchar : «Nous sommessur la bonne voie» Entre autres joueurs ayant donné unplus à l'équipe, le défenseur Bouchar; il estime que son équipe est sur labonne voie après sa victoire face à laJSK, mais aussi grâce à un parcourspresque parfait depuis l'entame de laphase retour. Ce n'est pas facile devivre la pression au quotidien. Face àune bonne équipe de la JSK, lamission était très délicate pour nous,surtout que nous avons encaissé unbut après seulement 5 minutes dejeu. Malgré cela, nous avons purevenir dans le match. Leur but endébut de match a un peu chamboulénos plans, mais il nous a boostés.Nous avons égalisé à la fin de lapremière période et cela nous a faitdu bien puisqu'en seconde période,nous sommes rentrés très motivésavec l'ambition d'ajouter ce deuxièmebut et de remporter les trois pointsdu match. Nous avons gagné cetterencontre, c'est le troisième succèsde rang. Nous ne sommes pas encoresauvés, mais nous sommes sur lebon chemin. A nous de faire en sortede prolonger cette série pour sortirle plus vite possible de cetengrenage , a indiqué le défenseuraxial des Rouge et Blanc.F. O.  Les supporters, un véritableplus Tout le mondes'accorde à direqu'en plus del'apport du trioA.M.A. (Amrani,Madar, Allik), laforce du CRB encette périodedifficile réside dansses supporters. Lesfans du Chababn'ont jamais voulujeter l'éponge mêmelors des momentsles plus difficiles del'histoire du club.C'est le véritablenuméro 12 du club,et ils l'ont prouvé,encore une fois,mercredi dernier,lors du match faceà la JSK. Ils ont toutsimplement donnédes ailes à l'équipe,pourtant menée auscore aprèsseulement 6minutes de jeu. Lesjoueurs et lesdirigeants nepourront jamaisremercier cessupporters pourtout ce qu'ils font.  Bechou espéré face au NAHD… L'attaquantbelouizdadi YoucefBechou, convoquépar le stafftechnique del'équipe nationaledes U23, a étélaissé à ladisposition de sonclub, qui joue desmatches trèsimportants en cettepériode. Le joueurest attendu avec lesVerts pour disputerun match amicalface à la Tunisie,prévu demain 16février. LesBelouizdadisespèrent l'épargnerdu deuxième matchafin de l'avoir faceau NAHD le 19février, qui coïncideavec le match allerdes quarts de finalede la Couped'Algérie.  … Bousseliouprobablementpas présent Khaled Boussliou, lemilieu de terrain duChabab, n'a pas jouéle match face à laJSK en raison d'uneblessure contractéelors d'une séanced'entraînement. Lestaff médical a faitle maximum pour lerécupérer ; le joueurrisque aussi derater le match decoupe face auxNahdistes. Asignaler que Chattalest toujourssuspendu et ne serapas concerné par larencontre. Qualifié, il pourrait jouer contre le NAHD Soumana Boubacar enfin belouizdadi Ce trio a complètement métamorphosé l'équipe  Amrani, Madar, Allik : LE TIERCÉ GAGNANT Après plusieurssemaines debras de ferentre ladirection du CRBelouizdad etcelle du clubghanéen AdunaStars,l'attaquantnigérienHainikoyeSoumanaBoubacar estofficiellementqualifié auChabab.
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks